Ce film est une réflexion sur ma vie et les liens que j’entretiens avec la terre léguée par mon oncle bien-aimé. Des pans de mon identité nishnaabeg et irlandaise s’imbriquent dans les images et la trame sonore. La terre, sur laquelle mes ancêtres irlandais se sont « établis », a été volée à mes ancêtres nishnaabeg. Cette version instrumentale de la chanson Don’t Fence Me In de Cole Porter évoque ma réconciliation avec la terre, avec cette terre que j’ai faite mienne et sur laquelle j’ai dansé, marché, trébuché et roulé depuis mon enfance.

Patti Shaughnessy œuvre sur la scène locale, nationale et internationale comme organisatrice, metteure en scène, interprète et productrice artistique. Descendante de pionniers irlandais installés dans la région de Peterborough depuis 1825, Patti Shaughnessy est membre de la communauté Michi Saagiig Nishnaabeg de la Première Nation de Curve Lake no 35. Dans sa maison de Douro, en Ontario, elle cultive des légumes, des fleurs et des fines herbes.


Crédits

Mise en scène et interprétation : Patti Shaughnessy
Réalisation et montage : Wayne Eardley
Musique (Don’t Fence Me In) écrite par Cole Porter et Robert Fletcher
Musique interprétée par Charlie « Chickenhawk » Glasspool

Filmé sur le territoire des Michi Saagiig Nishnaabeg à Douro, en Ontario.

Menu