Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 13 octobre 2021.

La Journée du chandail orange et la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Des œuvres d’art évoquant la résilience et la force des peuples autochtones sont diffusées sur les écrans numériques de la Lanterne Kipnes du CNA, © Dany Pépin
The Mush Hole, Kaha:wi Dance Theatre © Ian R Maracle
Des œuvres d’art évoquant la résilience et la force des peuples autochtones sont diffusées sur les écrans numériques de la Lanterne Kipnes du CNA, © Dany Pépin

Le 30 septembre, la population canadienne observe la Journée du chandail orange et la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, nouveau jour férié fédéral. Cette journée commémore les enfants autochtones envoyés aux pensionnats et qui ne sont jamias revenus, et honore les survivants, familles et communautés.

Le Théâtre autochtone du Centre national des Arts a conçu une programmation favorisant le dialogue et l’apprentissage à propos des pensionnats et de leurs répercussions sur les communautés autochtones. Plus de détails

Cette programmation, qui s'est déroulée du 27 au 29 septembre, visait à informer la population étudiante et le grand public au sujet des pensionnats par l’entremise de listes de lecture, ateliers, vidéos et images à colorier. D’autres activités portaient sur la revitalisation des langues autochtones, le perlage, les danses de pow-wow, la reconnaissance du territoire et les alliances inclusives avec les Autochtones.

Aujourd'hui, le 30 septembre, des œuvres d’art évoquant la résilience et la force des peuples autochtones sont diffusées sur les écrans numériques de la Lanterne Kipnes du CNA, d’une hauteur de trois étages.

 Kevin Loring, directeur artistique du Théâtre autochtone du CNA, décrit la programmation comme suit :

« Avec notre programmation, nous avons la possibilité d’informer le reste du pays, de partager avec lui les vérités des peuples autochtones, car il ne peut y avoir de réconciliation sans vérité . Nos activités contribuent à reprendre ce que les pensionnats ont tenté d’effacer. La Journée de la vérité et de la réconciliation est aussi une occasion de célébrer, de raconter nos histoires, et de faire rayonner la beauté et le dynamisme de nos communautés. Nous espérons que notre programmation mettra en lumière la manière dont les personnes extérieures aux communautés autochtones peuvent nous appuyer et collaborer avec nous. »
 

À propos de la Journée de la vérité et de la réconciliation

Il y a plus d’une décennie, des milliers de survivantes et survivants des pensionnats présentaient leurs déchirants témoignages à la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Ces expériences ont été minutieusement consignées dans le rapport final de la commission, publié en 2015 et comprenant 94 appels à l’action.

Parmi ceux-ci :

80. Nous demandons au gouvernement fédéral d’établir comme jour férié, en collaboration avec les peuples autochtones, une journée nationale de la vérité et de la réconciliation pour honorer les survivants, leurs familles et leurs communautés, et s’assurer que la commémoration de l’histoire et des séquelles des pensionnats demeure un élément essentiel du processus de réconciliation.

Cette nouvelle journée nationale est née dans la foulée de la Journée du chandail orange, initiative citoyenne qui nous rappelle que chaque enfant compte. C’est une occasion solennelle de nous informer, de réfléchir à ce que nous pouvons faire pour éliminer le racisme flagrant et systémique, mais aussi toute forme de discrimination dans nos milieux de travail, nos communautés et notre pays. C’est l’occasion de reconnaître la vérité de notre histoire collective et les inégalités auxquelles les peuples autochtones de l’ensemble du territoire doivent toujours faire face. C’est aussi une journée d’espoir : on peut imaginer un avenir où personnes autochtones et non autochtones créeront ensemble un monde meilleur.

Les activités au programme :

Liste de lecture sur les pensionnats (27–29 septembre)
Trouvez des livres portant sur l’expérience des survivantes et survivants du système des pensionnats, de leurs familles et de leurs communautés.

Images à colorier : mots autochtones (en tout temps)
Explorez notre riche collection de dessins à colorier représentant des mots autochtones.

Atelier d’alliance autochtone (27–29 septembre)
Comprenez davantage les enjeux autochtones et la formation d’alliances inclusives avec les Autochtones (pour élèves et pédagogues).

Atelier interactif de danses de pow-wow (27–29 septembre)
Découvrez la signification et l’histoire des pow-wow et de leurs tenues cérémonielles.

Atelier : Au-delà de la reconnaissance du territoire (28 septembre)
Allez au-delà des déclarations toutes faites pour rédiger des énoncés sincères de reconnaissance du territoire.

Tables rondes (29 septembre)
D’illustres personnalités autochtones discutent des réponses artistiques aux pensionnats et à leurs répercussions sur les personnes qui y ont survécu, leurs familles et leurs collectivités, mais aussi de la responsabilité des artistes qui abordent ces questions.

Atelier de perlage d’un chandail orange (27 septembre)
Confectionnez une épinglette perlée. Atelier destiné aux néophytes comme aux personnes expérimentées de 16 ans et plus.


Menu