• Cocréation Kamissa Ma Koïta et Elena Stoodley

PME-ART a donné carte blanche aux artistes Kamissa Ma Koïta et Elena Stoodley, et le projet Survival Technologies est le fruit de cette remarquable collaboration. L’œuvre se présente sous la forme d’un vibrant rassemblement qui examine comment différentes façons de se réunir peuvent en elles-mêmes devenir des technologies de survie. En six mouvements interconnectés qui vont en s’intensifiant, les interactions physiques et rythmiques des interprètes s’entrechoquent avec La Machine, un algorithme informatique en temps réel qui évoque toutes les approches familières et inconnues que nous adoptons pour aimer, détester, utiliser et combattre les logiques des machines qui nous entourent.  

Dans un cadre circulaire – où l’auditoire est à la fois témoin et partie prenante de l’action – et réunissant un ensemble de questions essentielles et de contextes issus des arts visuels, de la danse, du théâtre, de la musique, des traditions afrocentriques et de l’expérience vécue, Survival Technologies s’appuie sur un équilibre inattendu, en constante évolution, entre structure et improvisation. Les vagues de danse et de percussions prennent appui sur chaque mouvement précédent, comme si une histoire était racontée plus ou moins à notre insu, invitant chaque membre du public à se demander s’il fait partie de la danse ou s’il est du côté de la machine.  

Compagnie

PME-ART – dont le nom fait référence, entre autres, à Pretty Much Everything (« pas mal tout ») – est un groupe interdisciplinaire de Montréal à géométrie variable. Au fil de ses explorations et de ses innovations, en plus de vingt ans d’existence, le groupe s’est constamment associé à d’autres artistes pour concevoir de nouveaux projets de collaboration, donnant lieu à des spectacles inusités qui combinent le théâtre, la musique, la littérature, les arts visuels, la poésie et la philosophie, en s’appuyant sur des recherches théoriques et pratiques.  

Pleine de paradoxes et de contradictions, la démarche est souvent déstabilisante. Cette déstabilisation ne concerne pas seulement l’art; elle fait écho à l’inconfort social et personnel qu’on peut si souvent ressentir dans la vie de tous les jours. PME-ART croit profondément qu’il est essentiel de reconnaître les réalités dérangeantes (au lieu de prétendre qu’elles n’existent pas) pour développer des perspectives critiques généreuses et inattendues. 

Équipe artistique

  • Cocréation Kamissa Ma Koïta et Elena Stoodley
  • Recherche en contenu culturel Jean Durandisse
  • Interprétation, répétition des mouvements et conseils chorégraphiques Karla Étienne
  • Interprétation (danse) Sophia Gaspard
  • Percussions Karl-Henry Brézault
  • Éclairages et réalisation de la scénographie Paul Chambers
  • Programmation, art interactif et intelligence artificielle Bay Dam
  • Conseils artistiques Dana Michel
  • Facilitation artistique et assistance à la dramaturgie Jacob Wren
  • Direction de production Becks Lefranc
  • Direction technique Vladimir Cara

Investissement du Fonds national de création

L’investissement de 185 000 $ du Fonds national de création soutient un processus de développement bonifié, qui fait appel à un plus grand nombre d’interprètes et à une équipe de création élargie dans le cadre de résidences et de répétitions au Canada et en Norvège. À la faveur de ces résidences, les artistes vont collaborer à la dramaturgie, au mouvement et au travail physique, au développement de la programmation et des algorithmes de The Machine, et à l’intégration de tous les éléments scéniques et techniques. 

Reconnaissance

Coproduction : Festival TransAmériques, Forum Freies Theater (Düsseldorf), Festspillene i Nord-Norge (Harstad). 

Financement : Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts de Montréal. 

Développé avec le soutien du Fonds national de création du Centre national des Arts. 

Représentations

Performances passées

Première en 2024.