50% de rabais sur les abonnements - 2 jours seulement - Ne manquez pas ça!

Répétition réservée aux donateurs : un aperçu du processus de création d’une nouvelle composition

De gauche à droite : la compositrice Barbara Croall, la mezzo-soprano Marion Newman, le directeur musical de l’Orchestre du CNA Alexander Shelley, la soprano Melody Courage et le compositeur Ian Cusson.

Assister à des répétitions publiques est l’un des nombreux privilèges accordés aux donateurs de la Fondation du Centre national des Arts qui soutiennent la diffusion, la création et la transmission des savoirs partout au Canada.

Lors d’une magnifique matinée de septembre, les donateurs de la Fondation ont pu assister à une répétition de Zasakwaa (Présence d’une forte gelée) de Croall, un programme présenté conjointement par le Théâtre autochtone et l’Orchestre du CNA.

Dirigée par Alexander Shelley, la dynamique répétition comprenait des œuvres contemporaines de trois compositeurs autochtones renommés : Zasakwaa (Présence d’une forte gelée) de Barbara Croall; Ambe d’Andrew Balfour; et Dodo, mon tout petit d’Ian Cusson. Peer Gynt de Grieg était aussi au programme.

Dans le cadre de sa résidence de composition Carrefour auprès de l’Orchestre du CNA, Ian Cusson a reçu une commande de cet ensemble et de la Compagnie d’opéra canadienne : créer une nouvelle aria pour l’opéra Louis Riel d’Harry Somers et Mayor Moore afin de remplacer celle qui figurait à la production originale et utilisait sans autorisation un chant sacré appartenant au peuple Nisga’a de la Colombie-Britannique. Le résultat en est une délicate aria, Dodo, mon tout petit pour soprano et orchestre.

Pendant l’entracte, le compositeur s’est adressé aux donateurs de la Fondation du CNA; il leur a parlé de sa composition, une berceuse que la soprano Melody Courage venait tout juste d’interpréter. Les spectateurs se sont réjouis d’apprendre qu’ils étaient les premiers à entendre cette nouvelle œuvre orchestrale, dont la première était prévue ce soir-là.

Ian Cusson a chaleureusement remercié les donateurs pour le soutien essentiel qu’ils apportent à la musique nouvelle au Canada. Il a aussi évoqué les défis posés par cette commande, une nouvelle œuvre devant en remplacer une autre dans un opéra bien connu; il a ainsi raconté les démarches effectuées auprès de membres de la famille du compositeur Harry Somers et du librettiste Mayor Moore, qui pensaient qu’avec une meilleure compréhension des cultures autochtones, l’aria originale aurait été abordée différemment. Ian a expliqué le choix auquel il était alors confronté : suivre la voie des créateurs originaux de l’opéra, ou composer une musique épousant la scène pendant laquelle l’aria était chantée. C’est ce qu’a choisi le compositeur : dans cette scène, une mère chante une berceuse à son enfant pour l’endormir.

Ian a en outre indiqué que Dodo, mon tout petit faisait plusieurs clins d’œil à la partition de Somers, comme les appogiatures et la reprise de motifs qu’on trouve ailleurs dans l’opéra. Il a aussi confié aux donateurs s’être inspiré de son propre héritage métis : en composant son aria, il imaginait des grand-mères chantant cette berceuse d’une génération à l’autre jusqu’à la sienne et celle de ses enfants.

Consultez ici les notes de programme de Zasakwaa (Présence d’une forte gelée) de Croall.

Nous remercions Royal LePage Performance Marland Realty, commanditaire de nos répétitions et avant-premières, qui rend possibles ces rencontres privilégiées à l’intention des donateurs de la Fondation du CNA.

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu