Carrefour

© Photo : John Arano

Une résidence de deux ans permet à des compositeurs émergents autochtones ou issus de minorités culturelles de vivre le CNA de l’intérieur

Pour Ian Cusson, les moments passés dans l’autobus en direction de Montréal et Kingston, pour des concerts, ont été parmi les plus mémorables de sa résidence Carrefour au sein de l’Orchestre du CNA.

Pendant ces trajets, le compositeur métis et franco-canadien a en effet discuté avec les musiciens de l’Orchestre du CNA à bâtons rompus. « Ils ont répondu à mes questions avec générosité, note Ian. J’avais énormément de questions techniques et pratiques concernant le fonctionnement des instruments, mais aussi au sujet des possibilités et défis pour chacun d’eux. »

L’aventure a commencé en 2017, alors qu’Ian Cusson a été l’un des deux compositeurs choisis pour la toute première résidence Carrefour. Initiative conjointe du CNA et du Conseil des arts du Canada, Carrefour soutient l’avancement de talents uniques dans le domaine de la composition orchestrale au Canada, par le biais de commandes, de répétitions et de prestations, de projets de collaboration et d’initiatives en nouveaux médias.

« À mes yeux, l’élément central de Carrefour, c’est l’accès à un orchestre de premier plan, ses musiciens, son directeur musical et son équipe administrative, explique Ian. J’ai pu voir de près la mise en œuvre de la programmation, ce qui n’est vraiment possible que de l’intérieur. Par conséquent, j’ai appris à écrire pour un orchestre d’une manière plus holistique, plus complète. »

L’une des premières œuvres qu’Ian a composées pour une section de l’Orchestre a été créée dans le cadre d’un concert de musique de chambre de la série Musique pour un dimanche après-midi, lequel s’est tenu au Musée des beaux-arts du Canada en novembre. « Quand j’y pense, il s’agissait de la plus belle interprétation de l’une de mes compositions que j’aie entendue, dit Ian. Lorsque nos œuvres se retrouvent dans les mains de musiciens aussi accomplis, le résultat est extraordinaire. C’était pour moi une expérience encourageante et enrichissante. »

Ian est très reconnaissant d’avoir pu participer à la résidence Carrefour. Il pense que les occasions de perfectionnement professionnel destinées aux compositeurs autochtones ou de cultures diverses sont vraiment importantes.

« Pour une personne issue d’une minorité culturelle, il y a très peu de modèles de gens qui ont réussi, ont eu un impact à un haut niveau ou ont œuvré dans des organisations telles le CNA. Je crois que des programmes comme Carrefour changent la donne pour les générations futures », affirme le compositeur.

Carrefour a déjà eu d’importantes retombées pour Ian. La Compagnie d’opéra canadienne lui a offert un poste de compositeur en résidence commençant dès cet été. « Carrefour a vraiment contribué à me faire connaître et à diffuser mes œuvres plus largement, souligne Ian. Je suis reconnaissant à tous les donateurs du CNA qui ont rendu cette expérience possible. Leur soutien fait toute la différence.»

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu