La promesse d’une soirée inoubliable…

Les musiciens de l’Orchestre du Centre national des Arts répètent depuis maintenant plusieurs semaines pour épater la foule le soir du concert inaugural d’Alexander Shelley à titre de directeur musical. À quelques heures à peine de cet événement, qui marque aussi l’ouverture de la nouvelle saison de l’ensemble, les ajustements de dernière minute ont finalement été apportés aux textes et aux couleurs, et les couloirs vibrent d’anticipation!

Comme nous l’explique Charles « Chip » Hamann, hautbois solo de l’Orchestre du CNA, chaque année, les musiciens attendent avec impatience le concert d’ouverture de la saison – c’est pour eux un moment absolument électrisant. La réaction du public, son enthousiasme, a un impact direct sur la performance de l’ensemble. 

 « L’auditoire fait partie intégrante de qui nous sommes. On sent son énergie – c’est contagieux. L’enthousiasme du public pour un concert a un effet fascinant sur l’orchestre. Il nous aide à mieux jouer », dit-il en souriant.

Alexander Shelley affirme que, cette année, l’anticipation et l’enthousiasme des musiciens sont palpables. Le maestro donne non seulement son premier concert à titre de directeur musical, il dirige aussi la création mondiale de Dear Life, une nouvelle œuvre de commande du CNA inspirée de la nouvelle semi-autobiographique éponyme de la Prix Nobel Alice Munro. La musique de Dear Life est l'œuvre de la compositrice canadienne primée Zosha Di Castri, sur un texte adapté par Merilyn Simonds, interprété par la soprano Erin Wall et la voix enregistrée de la légendaire actrice canadienne Martha Henry à la narration. La directrice et productrice du contenu créatif, Donna Feore, a situé l'œuvre dans le cadre d'une expérience scénique immersive où l’on peut voir, projetées sur scène, les magnifiques images du photographe Larry Towell de Magnum.

 « Je crois que l’arrière-scène va déborder d’enthousiasme, affirme Shelley. Tout le monde a vraiment hâte de monter sur scène et de présenter cette musique extraordinaire. »

La contrebasse de l’Orchestre Marjolaine Fournier croit pour sa part que la beauté et la joie entourant ce concert inaugural sont nées d’une promesse – celle d’une soirée inoubliable. « Voilà plusieurs semaines que nous répétons, encore et encore, dit-elle. Et le moment est finalement venu d’offrir notre cadeau. »

Marnie Richardson's avatar
Marnie Richardson

Associate Producer, Digital Media Creation and Community Engagement / Productrice associée, Médias numériques et volet communautaire

Menu