Rues fermées à la circulation autour du CNA lors de la fin de semaine des courses d'Ottawa

Promenez-vous dans les zones mises en évidence sur la carte pour écouter les histoires sur place. Tout ce dont vous avez besoin est un appareil avec vous qui peut ouvrir le lien dans un navigateur (connexion Internet requise).

Qekiyeksut (The Boy Who Will Wander) rend hommage à un nom traditionnel ayant influencé trois générations. À travers la musique et la création parlée, Qekiyeksut raconte un récit identitaire  se déroulant dans le quartier aujourd’hui connu sous le nom de Mount Pleasant.

Déclaration du conteur : Russell Wallace

The Boy Who Will Wander (« le garçon qui va se promener ») est un nom donné à mon père, qui me l’a transmis et que j’ai passé à mon tour à mon fils aîné. Nous sommes nés tous trois à des endroits différents, et même dans des pays différents, mais nous avons tous vécu et déambulé dans les rues du quartier Mount Pleasant de Vancouver à diverses étapes de nos vies. Cet enregistrement rappelle l’origine de notre nom, avant de le laisser se répercuter contre les parois de verre des immeubles de Vancouver.

 

Transcription de l’histoire

00:15
Mon nom est Qekiyeksut, « le garçon qui vagabondera dans les bois et dont personne ne s’occupera ». Ce nom appartient également à mon père et à mon fils aîné. Il a été transmis d’une génération à l’autre lors de cérémonies s’étant déroulées nos communautés natales de Whistler et Mount Currie ou Lil’wat. 

00:49
Ce nom a été choisi pour mon père par les sages-femmes de ma grand-mère en 1916. Voyez-vous, il y a eu un certain nombre de bébés avant mon père, tous morts à la naissance. On leur avait donné des noms affectueux et aimants. Les sages-femmes ont concocté un plan pour assurer la survie de ce nouveau fils. Elles pensaient flouer le destin en lui donnant un nom qui ne sonnerait pas très bien, un nom qui voulait dire : « ce garçon ne sera pas aimé et on ne prendra pas soin de lui ». Le destin a bien été dupé, puisque mon père a survécu, et ce, jusqu’à l’âge de 79 ans. Mon père était un chasseur et un trappeur, et il allait dans les bois pour trouver de la nourriture pour les siens. Quand la famille a atteint 11 enfants, mon père a cessé de vagabonder dans les bois et élu domicile à Vancouver, au coin de Main et de la 18e Avenue, dans le quartier Mount Pleasant. J’ai grandi dans cette maison, que j’ai quittée pour errer à mon tour partout dans ce pays et dans le monde afin de prendre soin de ma famille. Mon fils aîné est né alors que ma toute jeune famille résidait au carrefour de la 22e Avenue et de la rue Ontario. Maintenant adulte, mon fils est messager à vélo au centre-ville de Vancouver. Et il erre dans les rues de ce quartier pour subvenir à ses besoins. Trois générations d’hommes errants, tentant de prendre soin d’eux-mêmes et de leurs proches parce que leur nom indique au destin que personne d’autre ne le fera pour eux. Nous vagabondons parce que nous aimons et parce que nous sommes aimés. 

03:31
Notre nom est Qekiyeksut.  
  


Crédits

Russell Wallace, composition 
Tony Wilson, arrangements 
Russell Wallace, production 

Chris Gestrin, piano et clavier 
Dave Say, saxophone 
Russell Sholbert, basse 
Kai Basanta, batterie 
Sam Dabrusin, Jeremy Wong et Russell Wallace, voix 

Enregistrement et mixage par Shelfon Zaharko à Hipposonic Studios 

SAVAGE SOCIETY (Vancouver)

Darylina Powderface, coordination de l’engagement communautaire 
Cameron Peal, coordination de production 
Sherri Sadler, marketing et communication 
Chelsea Carlson, productrice administrative 
Safoura Rigi-Ladiz, rédaction et vidéographie 
Heather Cant, consultation (Cités autochtones)

Merci à nos partenaires

Inscrivez-vous à l'infolettre pour être les premiers informés!

N’oubliez pas de remplir cette section
N’oubliez pas de remplir cette section
Veuillez indiquer une adresse courriel valide
Menu