Le Programme des jeunes artistes enseigne à prendre des risques en musique

Lorsque la jeune flûtiste de 24 ans Lara Deutsch a été admise au Programme des jeunes artistes (PJA) du Centre national des Arts (CNA), elle était aux oiseaux. Déjà musicienne accomplie, elle était ravie de pouvoir étendre ses compétences pratiques au contact de professeurs de renommée mondiale.

« Les instrumentistes à vent qui prennent part au programme reçoivent une foule de leçons particulières auprès des chefs de pupitre de l’Orchestre du CNA, dit-elle. Je connais peu de programmes qui offrent autant d’encadrement individuel. »

Fondé par Pinchas Zukerman en 1999 et maintenant à sa 18e année, le PJA procure une formation exceptionnelle sous forme de cours individuels et d’encadrement en musique de chambre, à laquelle s’ajoutent des séances de mentorat professionnel et des occasions de se produire sur scène dans des concerts de musique de chambre, des classes de maître ouvertes au public, ainsi que des sessions de travail et des récitals devant un auditoire restreint.

Chaque année, 70 jeunes interprètes de musique classique au talent exceptionnel provenant de tous les coins du monde ont la chance de suivre avec d’autres élèves du même calibre, à l’École de musique de l’Université d’Ottawa et au Centre national des Arts, un programme de formation technique et d’encadrement en musique de chambre réparti en deux niveaux : le Niveau supérieur et le Niveau préuniversitaire.

Lara est au nombre de ces étudiants exceptionnels. Tout au long de sa formation au PJA, elle a étudié des traits d’orchestre et pris part à des répétitions sectorielles aux côtés de la flûte solo de l’Orchestre du Centre national des Arts, Joanna G’froerer. Elle y a appris à harmoniser et à raffiner le timbre de son jeu et à travailler dans un esprit de cohésion avec la section des vents de l’orchestre, autant d’enseignements inestimables.

On lui a aussi montré à maximiser ses efforts dans l’étude et la pratique de la musique. « J’ai appris à être beaucoup plus efficace en organisant bien mon temps de pratique. Cette approche m’aide à travailler au meilleur de ma concentration et à éviter le piège de répéter pour le plaisir de répéter », explique-t-elle.

Lara a certes acquis des compétences techniques et pratiques au Programme des jeunes artistes, mais ce qui pour elle a été le plus déterminant dans son développement comme musicienne est le soutien et l’encouragement qu’elle a reçus.

« Je peux encore sentir l’énergie et l’enthousiasme… s’exclame-t-elle. Si le PJA est si cher à mes yeux, c’est entre autres à cause de l’équipe formidable qui est derrière cette initiative, et de l’encouragement qu’on y reçoit de la communauté. Ce programme est à la fois inspirant et motivant. »

Lara a une maîtrise (2014) et un baccalauréat (2012) de l’Université McGill où elle a obtenu une bourse d’études complète pour étudier avec les professeurs Timothy Hutchins et Denis Bluteau.

En 2015, CBC Music l’a citée sur sa liste des « 30 musiciens classiques canadiens de moins de 30 ans les plus sensationnels ».

Lara se produit régulièrement avec l’Orchestre du CNA, et se produit aussi avec l’Orchestre symphonique de Montréal et l’orchestre de chambre Thirteen Strings. Elle fait également partie de plusieurs ensembles dont le Duo Kalysta avec la harpiste Emily Belvedere et le quintette à vent Kaleïo.

Comme bon nombre des anciens participants au PJA, elle croit fermement que le mentorat, l’encadrement et le soutien qu’elle a reçus ont contribué de manière déterminante à définir sa façon d’être et à développer sa confiance en elle-même comme musicienne.

« Si vous vous êtes rendu jusqu’au programme, dites-vous bien que vous avez mérité votre place. Quand on se retrouve au sein d’un groupe aussi sélect, on sent facilement la pression de prouver qui l’on est et d’impressionner la galerie », commente la jeune flûtiste. »

Elle recommande aux étudiants qui entrent au programme de voir leur expérience au PJA comme une occasion de croissance personnelle.

« Profitez de l’occasion qui vous est offerte de vous améliorer comme musicien. Sortez de votre zone de confort et expérimentez de nouvelles techniques. Laissez-vous déstabiliser et prenez des risques. Surtout, foncez et apprenez de vos erreurs! Si vous faites tout cela, vous sortirez transformés de ce programme », assure Lara.

Les intéressés ont jusqu’au 8 février 2016 pour soumettre leur candidature au Programme des jeunes artistes. Pour plus d’information, visitez notre site Web.


Menu