Les Sessions WolfGANG : l’essence même de la musique de chambre

Un concert de musique de chambre revêt, de par sa nature, un côté plus social qu’une prestation d’orchestre. Le nombre restreint d’interprètes et une atmosphère plus intime sur scène concourent à offrir une expérience moins formelle et plus inclusive, où la conversation entre les musiciens tend à inclure l’auditoire. C’est exactement ce que font les Sessions WolfGANG de l’Orchestre du CNA. « Je trouve qu’on touche à l’essence même de ce que visait la musique de chambre à l’origine », affirme le bassoniste Vincent Parizeau.

Les musiciens qui prennent part aux Sessions WolfGANG aiment la bonne musique, peu importe le genre. « Je connais bien peu d’interprètes de musique classique qui n’apprécient pas tout autant d’autres types de musique », assure la violoniste Carissa Klopoushak. Les gens pour qui les noms d’artistes comme Son Lux et Bryce Dessner sont familiers feront de belles découvertes musicales aux Sessions WolfGANG. On voit émerger un nouveau courant de musique classique. Carissa résume en quelques mots le phénomène : « Je pense que la musique classique a eu un côté très snob qu’on cherche heureusement aujourd’hui à faire disparaître. » 


Événements connexes

Menu