Le CNA prolonge les annulations et les reports d'événements jusqu'au 31 août

Les mordus du CNA : Bria Ryan

Bria était ambassadrice pour le tout premier festival BIG BANG en 2019 : « une expérience inoubliable. » © Jonathan Lorange
Le festival BIG BANG © Jonathan Lorange
Bria Ryan

Les "mordus du CNA" sont des abonnés passionnés, mécènes et autres collaborateurs. Par l'entremise de cette série d'articles on prend des nouvelles d'eux afin de voir comment ils vivent cette pandémie sans leur CNA bien-aimé.

Depuis le début du confinement Bria Ryan, 12 ans,  n’a pas eu le temps de s’ennuyer. Malgré le contexte irréel de la situation, cette mordue du CNA, qui a toujours de grands projets, s’est lancée dans tout un tas d’activités. Elle suit des cours d’échecs en ligne (inspirée par son frère qui adore les échecs), apprend le mandarin (qui s’avère moins difficile qu’elle ne le pensait) et écrit un roman.

« Je me rappelle d’avoir lu pour la première fois un texte devant un public au CNA à l’âge de sept ou huit ans, c’était un rêve que j’avais. Ça parlait des rêves et des choses agréables », dit-elle avec fierté en se remémorant sa toute première participation à une activité organisée par le CNA.

Elle ne compte plus le nombre de spectacles qu’elle a vus depuis. Amatrice de théâtre, elle fréquente assidument le CNA avec son cousin, inscrit en concentration Théâtre.

« J’adore qu’il y ait des pièces pour tous les âges et que chacun puisse trouver quelque chose qui l’intéresse. Beaucoup de pièces sont bilingues, présentées avec des surtitres, et j’aime vraiment ça car ça permet à tout le monde de les découvrir. » Elle se rappelle aussi avoir adoré Pinocchio de Joël Pommerat présenté l’été dernier, ayant trouvé particulièrement réussie la façon dont ce spectacle s’adressait à un jeune public plutôt qu’à de très jeunes enfants comme d’autres versions.

Mais son événement chouchou demeure sans conteste le festival BIG BANG.

« J’ai eu la chance d’être ambassadrice pour le tout premier festival BIG BANG et c’était une expérience inoubliable. On a pu rencontrer des artistes vraiment super, discuter avec des spectateurs pour leur faire découvrir les activités. C’était génial! »

Bria est même retournée rencontrer les ambassadeurs de la deuxième édition du BIG BANG pour leur parler de son expérience. « Si j’avais pu être ambassadrice deux fois, c’est certain que j’aurais donné mon nom! » nous confie-t-elle. Bria a d’ailleurs très hâte au troisième BIG BANG, quelle que soit la forme qu’il prendra!


Menu