Danse CNA offre à des élèves une activité de rayonnement inoubliable

© Marianne Duval

« Quand vous prenez place à la salle Southam et regardez les artistes qui insufflent un supplément d’âme à votre existence, souvenez-vous que vous avez contribué à les porter à la scène. » Erika Mills, professeure de danse, École secondaire publique De La Salle

En ce vendredi soir d’avril, le Théâtre du CNA fait salle comble. Dans l’auditoire se trouvent plus de 100 élèves de danse de tout l’Ontario, venus voir la Companhia Urbana de Dança – une électrisante troupe de danse brésilienne de renommée mondiale. Quand le rideau tombe pour l’entracte, les élèves se lèvent d’un bond, applaudissant à tout rompre.

« Ils criaient, ils pleuraient », relate Erika Mills, qui dirige le programme de danse à l’École secondaire publique De La Salle. « Je n’avais jamais vu des jeunes réagir si fortement à un spectacle de danse. »

Les élèves assistaient au spectacle dans le cadre d’un partenariat entre Danse CNA et le Festival de danse en milieu scolaire – qui réunit des élèves d’écoles secondaires francophones pour trois jours de formation intensive. Le lendemain du spectacle, Sonia Destri Lie, chorégraphe de la compagnie brésilienne, et ses neuf danseurs ont donné un atelier de deux heures aux élèves. 

« Les danseurs ont enseigné leurs danses de rue et mouvements à couleur brésilienne avec une vigueur contagieuse », rapporte Siôned Watkins, associée en éducation et artiste-enseignante de Danse CNA. « L’énergie était palpable dans la salle. »

Sonia est une ardente promotrice du rayonnement, explique Siôned. Elle a recruté ses formidables danseurs dans les favelas de Rio de Janeiro. « Les danseurs sont ici grâce aux activités de rayonnement de Sonia et, en retour, ils se donnent sans compter », poursuit Siôned.

Erika aussi promeut les activités de rayonnement, et elle remercie Danse CNA d’inspirer ses élèves. « Le rayonnement est essentiel, souligne-t-elle. Si les jeunes ne voient pas que leurs rêves sont possibles, à quoi pourront-ils aspirer pour eux-mêmes? Ce que le CNA offre aux jeunes est inestimable. »

Bien entendu, le rayonnement en musique, en théâtre et en danse serait impossible sans l’appui de nos généreux donateurs. « Un immense merci pour votre aide, s’émeut Siôned. Votre générosité contribue à transmettre cette expression artistique et culturelle primordiale aux jeunes d’aujourd’hui. »

La Fiducie nationale pour la jeunesse et l’éducation est la principale source de financement des programmes jeunesse et des activités éducatives du Centre national des Arts. Par son entremise, des personnes et des organisations de tout le pays aident le CNA à développer et à cultiver les talents créateurs des jeunes de partout au Canada, ainsi qu’à appuyer les éducateurs et les artistes qui stimulent et encouragent la jeune génération.

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu