Le CNA a un nouveau président et chef de la direction

Christopher Deacon a été nommé chef de la direction du CNA en juin 2018. © Serge Gouin

Christopher Deacon est le nouveau président et chef de la direction du Centre national des Arts. Le 12 juin, il a pris la relève de Peter Herrndorf, qui s’est retiré au terme d’un mandat de près de 19 ans.

M. Deacon est né à Montréal il y a 59 ans. Il compte plus de 35 ans d’expérience en gestion d’orchestres,dont 22 au poste de directeur administratif de l’Orchestre du Centre national des Arts.

« Christopher est un ardent défenseur des arts de la scène au Canada, souligne M. Herrndorf. Comme administrateur des arts, il a démontré son audace, et sa capacité de prendre des risques et de mener des projets très ambitieux. »

« Notre quête de l’administrateur des arts le plus qualifié pour diriger le Centre national des Arts du Canada a été rigoureuse et méthodique »,explique Adrian Burns,présidente du CA du CNA. « Nous avons trouvé ici même,au CNA,la personne qui a les idées et le leadership nécessaires pour guider l’organisation dans son prochain demi-siècle. rares sont ceux qui connaissent aussi bien le CNA que Christopher Deacon. »

M. Deacon a joué un rôle crucial au sein de l’équipe de direction au cours d’une période marquée par quelques-uns des plus beaux succès artistiques de l’histoire du CNA. Il a piloté bon nombre des initiatives les plus ambitieuses des dernières années,dont une tournée de sept villes en Chine,en 2013, avec huit concerts et quatre-vingts activités éducatives, et une tournée au R.-U. en 2014, la plus importante initiative canadienne outremer soulignant le centenaire de l’entrée du Canada dans la Première Guerre mondiale.

Il a aussi été le fer de lance de la plus ambitieuse production de l’Orchestre à ce jour, Réflexions sur la vie, qui comprend quatre nouvelles oeuvres de compositeurs canadiens commandées par le CNA en hommage à quatre Canadiennes remarquables.

Devant la foule assistant à l’émouvante conférence de presse tenue en juin dans le nouvel atrium du CNA, M. Deacon s’est remémoré son introduction à la musique en direct, dans son enfance. « Mon père jouait de la clarinette, dans le salon ou la cuisine, a-t-il dit. C’était tantôt du jazz, tantôt du Mozart, selon l’humeur du moment. Il allait de soi pour moi que la musique en direct fasse partie de ma vie. »

Beaucoup d’artistes canadiens de renom se sont réjouis de la nomination de Christopher Deacon, dont Yannick Nézet-Séguin, directeur musical du Met de New York, et Donna Feore, metteure en scène et chorégraphe réputée, entre autres, pour son travail au Festival de Stratford.


Menu