Rues fermées à la circulation autour du CNA lors de la fin de semaine des courses d'Ottawa

L’ombre : «Une personne s'envole…»

Six personnes se déplacent dans l’ombre sur une scène éclairée en violet tandis qu’une autre les regarde depuis une échelle.
L'ombre © Jean-François Hamelin
Un personnage central drapé d’or fait des gestes vers le haut. Derrière, six autres comédiens se déplacent.
L'ombre © Jean-François Hamelin
Deux personnes se tiennent sur une scène éclairée. D’autres artistes semblent effondrés autour d’elles.
L'ombre © Jean-François Hamelin
Six personnes se tiennent sur une scène sombre et éclairée en rouge, avec des petites lumières dans les mains. Une septième personne se démarque des autres.
L'ombre © Jean-François Hamelin
Un acteur est allongé sur scène et un autre accroupi à côté, dans un faisceau de lumière. Six acteurs sont assis dans l'ombre, trois de chaque côté.
L'ombre © Jean-François Hamelin

Inscrite sous le signe de la « plongée intérieure », la seconde programmation de Mani Soleymanlou à la tête du Théâtre français du CNA s’ouvrira avec L’ombre du Collectif 2023. Initié par Soleymanlou, le Collectif est un projet annuel visant à ouvrir un horizon pour la nouvelle génération d’interprètes en leur offrant un espoir, mais surtout une occasion réelle de travail grâce à la mise sur pied, de concert avec le Théâtre du Rideau Vert, d’une production professionnelle encadrée par des créateurs et créatrices de haut niveau.

« Il me semble qu’il faut prendre soin de la suite. Prendre d’abord le temps de regarder ce qu’on a, qui on est, et ensuite se donner les outils pour assurer l’avenir. C’est dans cette optique que le Collectif est né. »
Mani Soleymanlou

Orchestrée par l’artiste de renommée internationale et habituée du CNA Marie Brassard (Violence, La fureur de ce que je pense, Moi qui me parle à moi-même dans le futur, L’invisible, Peepshow, La noirceur et Jimmy, créature de rêve), la mouture 2023 du Collectif est composée d’Élodie Bégin, Samuel Boulianne, Marion Daigle, Ahlam Gholami, Stella Lemaine, Cassandre Loiselle, Charles-Olivier Maltais, David Noël et Kevin Pereira, neuf solides interprètes qui ont également signé les différents tableaux de L’ombre.

« Cette expérience de création, j’ai voulu qu’elle soit d’abord celle des jeunes actrices et acteurs, qui agissent comme des conduits nous reliant au monde invisible. Cette qualité de médium et ce talent d’invention des artistes de la scène, je veux les mettre à l’avant-plan. Ensemble, nous avons imaginé un territoire. Ce territoire est animé par des spectres volants, beaucoup de vent, du mysticisme, de la méchanceté et de la mélancolie, des rêves, des désirs, de la solitude et du vertige... Tout cela se mélange, remué par le souffle du vent puissant des idées de toutes et de tous, jetées là, libres et entières, sans filtre. »
Marie Brassard

La metteuse en scène de L’ombre s’entretiendra avec Mani Soleymanlou à 18 h, le soir de la première du spectacle, à la Place Peter A. Herrndorf du CNA, dans le cadre des Grandes rencontres du Théâtre français. D’ici là, on peut aussi entendre la lauréate du prix Siminovitch – plus haute distinction théâtrale au pays – discuter avec Julien Morissette dans un balado mettant également en vedette l’ensemble de la distribution.

Ensemble, ces paroles émergentes et voix originales réaffirment l’engagement du Théâtre français envers la création; en donnant forme à l’invisible, L’ombre constitue un appel à rêver de l’intérieur et à ciel ouvert, tel que cela sera proposé pour tous les âges tout au long de la saison 2023-2024.


Événements connexes

Inscrivez-vous à l'infolettre pour être les premiers informés!