Le cheval de bleu : joindre le geste à la parole

© Photo : John Doucet

Inclusion. Le mot revient souvent dans la bouche de Milena Buziak, qui présentera la pièce Le cheval de bleu les 1er et 2 juin prochain à la Nouvelle Scène Gilles Desjardins. 

Pour une rare fois, la langue des signes se retrouve ici au cœur du projet artistique. Pour la jeune metteure en scène, cette particularité du texte original de Marcel Cremer entraîne toutes sortes de beaux défis. Et de possibilités.

« La poésie du texte permet d’aller plus loin dans l’imaginaire et dans les images qui peuvent être créées par la langue des signes, par la corporalité de cette langue », explique Buziak, qui est aussi directrice de Voyageurs Immobiles, compagnie de création montréalaise qui coproduit le spectacle avec le Théâtre de la Vieille 17.

Sublime partition sur le thème de la transmission, Le cheval de bleu s’adresse à un public de tous âges, à partir de 5 ans, qu’il soit malentendant ou non. La représentation du samedi, dite « représentation décontractée », a même été spécialement adaptée pour accueillir les enfants autistes et ceux présentant des besoins particuliers.

Chez Milena Buziak, le projet est né d’un désir de pousser plus loin le travail avec la langue des signes qu’elle avait amorcé lors de la création de la pièce Traversée (présentée en 2017 au CNA), dont un des personnages est sourd. Cette fois encore, elle a trouvé une oreille attentive au Théâtre français du CNA, qui collabore à la production du Cheval de bleu.   

« J’ai une belle affinité avec Mélanie Dumont [directrice associée du Théâtre français], qui suit mon travail depuis longtemps, dit Buziak. J’ai l’impression d’avancer dans ma réflexion et mon processus artistique, et que Mélanie est là pour m’appuyer. C’est aussi un honneur de savoir que les donateurs du CNA appuient mon projet. C’est vraiment une belle marque de reconnaissance. »

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu