Isobel et Albert Adey : Un legs d’amour

Vive la musique

Le Dr Albert Adey adorait les arts de la scène. Il était un fervent mélomane et un spectateur assidu du CNA. Sa discothèque en disait d’ailleurs long sur sa passion pour la musique classique. À son décès, il a laissé pas moins de 2000 albums dont a hérité plus tard une école d’Ottawa.

C’est son amour fidèle pour son défunt mari qui a amené Isobel à verser un legs substantiel à la Fondation du Centre national des Arts. Cette femme généreuse et altruiste a consacré temps et énergie à différentes causes locales. Elle s’est fait connaître surtout comme fondatrice de l’International Club of Ottawa, un club s’attachant à promouvoir l’amitié entre les Canadiens et les étrangers resident temporairement à Ottawa. Elle a reçu la Médaille du jubilé d’or de la reine et a été désignée Femme de l’année en 1992.

La Fondation du CNA a tenu à lui rendre hommage à son tour. À son décès, Isobel a laissé en héritage de belles possibilities d’apprentissage qui enrichissent aujourd’hui la vie d’artistes émergents et d’innombrables jeunes issus de partout au pays.

Le legs qu’elle a versé a été mis à profit. Il a contribué à financer la tournée de l’automne 2011 de l’Orchestre du CNA au Canada atlantique, et plus particulièrement le volet éducatif de cette tournée qui a fait entrer la musique classique dans des classes où bon nombre des élèves n’avaient jamais assisté auparavant à une prestation orchestrale.

Une partie du legs a aussi aidé à financer la Scène des Prairies, en mai 2011. Ce festival a rassemblé à Ottawa-Gatineau plus de 500 artistes du Manitoba et de la Saskatchewan, qui ont pu faire valoir leurs talents devant des auditoires ravis et des dizaines de diffuseurs et dépisteurs de talent de tout le pays et d’ailleurs.

Et pour compléter ce tableau, le legs d’Albert et Isobel a aujourd’hui des échos partout au Canada, notamment dans les régions rurales de la Saskatchewan et de l’Alberta, grâce au programme Vive la musique, qui amène des musiciens et la musique classique dans une foule d’écoles.

L’équipe de la Fondation du CNA est profondément reconnaissante à Albert et Isobel Adey. Leur passion et leur générosité continueront, pendant encore de nombreuses années, à éclairer les arts de la scène.


Menu