Les PGGAS font la part belle aux histoires canadiennes

« En racontant des histoires de chez nous, on crée des liens qui nous unissent d’un océan à l’autre », affirme le réalisateur célèbre Robert Lantos, lauréat d’un Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (PGGAS) 2016.

Pendant plus de quatre décennies, Lantos a contribué à la carrière de bon nombre des meilleurs cinéastes canadiens et a adapté à l’écran des œuvres majeures de littérature canadienne. Cette année, il est l’un des cinq artistes canadiens qui se verront décerner un Prix de la réalisation artistique au Gala des PGGAS, organisé en leur honneur.

Les Prix sont une belle occasion de célébrer des artistes qui ont contribué à définir l’identité culturelle de notre pays.

L’auteure-compositrice-interprète Susan Aglukark, la chorégraphe Marie Chouinard, le ténor Ben Heppner et l’auteure Susanne Lebeau complètent la liste des lauréats 2016 de ce prix. Le chanteur récompensé aux GRAMMY et aux JUNO Michael Bublé recevra pour sa part le Prix du Centre national des Arts, tandis que le Prix Ramon John Hnatyshyn pour le bénévolat dans les arts du spectacle sera remis à John D. McKellar.

À cela s’ajoute un programme de mentorat offert par la Fondation des PGGAS et visant à offrir un encadrement en matière de création à des artistes de talent en milieu de carrière. Cette année, le grand comédien, metteur en scène et défenseur des arts Albert Millaire a choisi d’agir comme mentor auprès du dramaturge Benjamin Pradet.

Chacun de ces artistes a enrichi la vie culturelle de notre pays et contribué à la faire rayonner au-delà de nos frontières. Comme l’a dit le coprésident de la Fondation des PGGAS Paul-André Fortier : « Si on essaie d’imaginer un pays dans lequel il n’y aurait pas de culture, ce serait comme si on enlevait le soleil sur le monde. » 


Événements connexes

Menu