Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 20 mai 2021.

LE CENTRE NATIONAL DES ARTS ANNONCE UN NOUVEAU PROGRAMME INTERNATIONAL POUR PRODUCTRICES MUSICALES

Cette initiative aidera à surmonter les barrières de l’industrie musicale en offrant des opportunités de soutien, de réseautage et de collaboration

23 février 2021 – OTTAWA, CANADA – Le Centre national des Arts est fier d’annoncer une nouvelle initiative pour appuyer les productrices de l’industrie musicale et corriger le manque de parité dans le milieu. Le nouveau Réseau mondial pour productrices musicales donnera l’occasion à 25 productrices partout sur la planète de se rencontrer, échanger des idées, réseauter et surmonter les barrières de l’industrie ensemble.

Mené par Heather Gibson, productrice générale de Musique populaire et variétés au CNA, et développé avec des chefs de file internationaux de l’industrie musicale, ce programme pluriannuel est conçu pour répondre aux besoins des participantes, développer un réseau et système de soutien international, et offrir des opportunités de collaborations musicales. Cette initiative servira également de ressource pour les artistes ou maisons de disque qui cherchent à travailler avec des productrices.

« Les productrices font partie intégrante de l’industrie musicale et du processus créatif, mais elles travaillent souvent de façon isolée dans un milieu dominé par les hommes, » affirme Heather Gibson. « Ce nouveau réseau mondial vise à leur offrir le soutien dont elles ont besoin pour voir s’épanouir leur réseau et leur carrière. Nous espérons du fait même éventuellement augmenter le nombre de productrices au Canada. »

Les femmes sont nettement sous-représentées dans la production musicale. L’initiative d’inclusion de USC Annenberg, un des plus importants laboratoires d’idées au monde sur la question de la diversité et de l’inclusion dans le monde du divertissement par des études originales et des projets commandités, a déterminé que sur 500 chansons qui figuraient au palmarès Hot 100 de Billboard entre 2012 et 2019, seulement 2,6 % avaient été produites par des femmes. Les autrices-compositrices et les productrices ont identifié une série d’obstacles à leur succès, dont les difficultés à s’orienter dans l’industrie, l’instabilité financière, la sexualisation et les stéréotypes, et la minimisation de leurs compétences et habiletés. La situation est semblable au Canada : selon une étude de 2018 du Conseil des arts de l’Ontario portant sur les femmes dans les industries artistiques et culturelles au Canada, seulement six pour cent des personnes en production musicale sont des femmes.  

« Le Centre national des Arts s’engage à créer de nouvelles opportunités de développement de compétences et de perfectionnement professionnel pour le milieu des arts de la scène, » affirme Christopher Deacon, président et chef de la direction du CNA. « Avec cette initiative, nous souhaitons faire une réelle différence dans la vie des productrices musicales et devenir des champions de l’accessibilité et de l’inclusion dans ce secteur crucial de l’industrie musicale. » 

« Le moment est venu de s’attaquer aux iniquités flagrantes en production musicale, » indique la productrice et artiste musicale montréalaise Maïa Davies. « Non seulement existe-t-il un bassin important de femmes et d’artistes non binaires très talentueuses dans tous les aspects de la production musicale, nous apportons une valeur inestimable : la chance de découvrir et d’apprendre de nos approches créatives uniques envers l’art et le leadership. Je crois sincèrement que braquer les projecteurs sur les productrices, y compris les productrices non binaires, sera bénéfique pour toute l’industrie en la faisant grandir. »

Le Réseau mondial de productrices musicales est le résultat d’un partenariat avec Sounds Australia, Music Estonia, MTA Productions (Suède) et l'agente de liaison avec les productrices Belen Fasulis (Argentine).  


PARTICIPANTES

Cinq productrices musicales canadiennes extrêmement talentueuses ont confirmé leur participation au Réseau mondial de productrices musicales :

Erin Costelo (Halifax), qui a reçu le prix de productrice de l’année de Music Nova Scotia en 2017 pour son album Down Below, The Status Quo ; 

Maïa Davies (Montréal), membre fondatrice de l’ensemble Ladies of the Canyon signé à l’étiquette Warner Music, qui a composé plusieurs succès populaires pour la radio et qui a produit des artistes comme Jill Barber, Mikhail Laxton, Elle Wolf et Kasador ;

Denise De’ion (Toronto), qui a remporté le combat de rythmes IStandard lors de l’Expo Ascap Music de Los Angeles en 2019, s’est classée à la quatrième position (parmi des milliers de participants) au défi de production Remy Martin à New York, et a remporté la première saison de la Canadian Beatmakers League en 2020 ;

Hill Kourkoutis (Toronto), qui a produit des albums ou des extraits pour des artistes comme Madison Violet, Leela Gilday et Martha and the Muffins ; 

Elisa Pangsaeng (Vancouver) est productrice, auteure, mixeuse de son, preneuse de son et spécialiste du matriçage. Elle a fait ses débuts comme assistante chez Van Howes et aux studios Hipposonic avant de passer près d’une décennie à titre de preneuse de son principale aux studios Monarch de Vancouver.

À PROPOS DU CENTRE NATIONAL DES ARTS

Le Centre national des Arts du Canada est un carrefour des arts de la scène multidisciplinaire et bilingue. Comme diffuseur, créateur, producteur et coproducteur, il propose une offre artistique des plus variées dans chacun de ses volets de programmation – Orchestre du CNA, Danse, Théâtre français, Théâtre anglais, Théâtre autochtone, et Musique populaire et variétés – et cultive la prochaine génération d’artistes et d’auditoires à l’échelle du pays. Le CNA est situé dans la région de la capitale nationale sur le territoire non cédé de la Nation algonquine anishnaabe.

-30-

RENSEIGNEMENTS :

Mary Gordon
Conseillère principale, Communications corporatives
Centre national des Arts
613-601-3877
Mary.Gordon@nac-cna.ca

Menu