Lara Kramer

Windigo

Je suis très émue et reconnaissante d’avoir la chance d’accueillir trois artistes de danse contemporaine autochtones dans le cadre de cette édition de Face à Face. Lara, Victoria et Jacob proposent une exploration unique et remarquable de récits éminemment personnels et émouvants.

Pour son duo viscéral Windigo, Lara Kramer puise son inspiration chez sa grand-mère, dans la Première Nation de Lac Seul, dans le Nord-Ouest de l’Ontario. La chorégraphe de Montréal met au jour, sans fard ni complaisance, les vestiges dévastateurs d’un passé porteur de violence envers les peuples autochtones. Nous sommes fiers de figurer parmi les nombreux coproducteurs canadiens de Windigo.  

Dans Copper Promises: Hinemihi Haka, Victoria Hunt explore son héritage māori et l’histoire marquante de son ancêtre Hinemihi, dont le nom est aussi celui d’un lieu de cérémonie māori. Son solo se veut un retour aux sources, à la culture et aux traditions, évoqué en mouvements, en sons et en images. 

Et le courageux et inspirant Blood on the Dance Floor de Jacob Boehme relate son expérience comme Aborigène atteint du VIH. S’inspirant de pratiques des nations Narungga et Kaurna, dont il est issu, Jacob raconte cette histoire à la fois puissante et touchante à travers le théâtre, la danse, la cérémonie et le conte. 

Merci d’explorer avec nous ces œuvres immersives, et la vie en mouvement.


Windigo

Féroce et viscéral, Windigo résonne en nous comme un cri, vibrant écho d’une longue histoire de saccage humain, de violation de la terre et de la culture. Revenue au pays de sa grand-mère, dans la réserve de Lac Seul, en Ontario, la chorégraphe canadienne d’origine ojibwée et crie Lara Kramer confronte le Nord à la réalité de la guerre larvée qui s’y joue. Épopée nordique aux airs de balade post-apocalyptique, Windigo exorcise les démons, ressacs d’une violence perpétrée à l’encontre des peuples autochtones.

Matelas éventrés au couteau, déchiquetés, chevauchés. Un capharnaüm d’objets réanimés, un souffle de vie dans la mort. Un no man’s land démantelé, où Peter James et Jassem Hindi forment un duo de vagabonds errants, survivants qui cherchent à tuer l’ennui, qui crachent et subliment leur douleur. Cérémonial contemporain, l’œuvre joue de symboles forts, de puissantes métamorphoses et d’émotions vives, semant l’espoir en plein cœur d’une destruction massive.

À propos de Lara Kramer Danse

Lara Kramer Danse (LKD) est une compagnie montréalaise fondée en 2012 pour soutenir la recherche, la création et la production des œuvres chorégraphiques de Lara Kramer. La compagnie offre également une plate-forme de soutien aux projets éducatifs et communautaires de sa chorégraphe. 

Imprégnées d’images et de récits percutants, les œuvres de Lara Kramer mettent à l’épreuve la force et la fragilité de l’esprit humain. Éloquentes et engagées, ses créations explorent souvent des enjeux politiques entourant le Canada et les Premières Nations. 

En 2013, la compagnie a jeté les bases d’un projet de recherche communautaire en développant des relations au Lac Seul et à Sioux Lookout en Ontario. Voyageant vers le Nord et les terres ancestrales de ses familles, Lara Kramer a créé Camp 19, un projet de recherche sur la connexion ainsi que l’histoire entourant cette terre cédée en vertu d’un traité, l’apprentissage des compétences traditionnelles et l’objectif à long terme de continuer à nourrir ces relations et échanges dans le Nord.

La compagnie a été invitée à se produire dans des festivals à Montréal, Ottawa, Toronto, Regina, Edmonton et Vancouver. LKD est reconnue comme une importante voix autochtone au Canada. 

- - - - -
Œuvres de Lara Kramer Danse

Eating Bones and Licking Bread, 2018

Windigo, 2018

Phantom Stills & Vibrations, 2018

This Time Will be Different, 2017

Tame, 2015

NGS (Native Girl Syndrome), 2013

Of Good Moral Character, 2011

Fragments, 2009

The Indian Problem, 2008

Phantom Stills & Vibrations
Une exposition-performance de Lara Kramer

20-23 février | Cour des arts - Studio B du CDC

Windigo : crédits

Un spectacle de : Lara Kramer Danse

Chorégraphie, scénographie, conception sonore et costumes : Lara Kramer

Collaboration et interprétation : Jassem Hindi, Peter James

Montage sonore : Lara Kramer, Marc Meriläinen

Regard extérieur : Ida Baptiste, Stefan Petersen, Jacob Wren

Lumières : Paul Chambers

Direction technique : Jon Cleveland

Coproduction : Festival TransAmériques, Fonds de création CanDanse, Centre national des Arts (Ottawa), Centre de Création O Vertigo (Montréal), Dancing on the Edge (Vancouver), Usine C (Montréal)

Avec le soutien de : The Cole Foundation

Résidences techniques : Usine C, Centre de Création O Vertigo

Présentation en collaboration avec : MAI, Espace Libre

Création au Festival TransAmériques


Menu