Timothy Chooi © Dan Sweeney
Cet événement est passé
Timothy Chooi © Dan Sweeney
Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Violon
  • Moussorgski Une nuit sur le mont chauve
  • Tchaïkovsky Concerto pour violon en ré majeur, op. 35
  • Tchaïkovsky Symphonie no 6 en si mineur « Pathétique »

Pour ses débuts nord-américains, la chef d’orchestre finlandaise Dalia Stasevska dirige l’Orchestre du CNA et le violoniste invité Timothy Chooi dans un programme exceptionnel, qui propose en ouverture la sinistre mais exquise Nuit sur le mont chauve de Modeste Moussorgski,  une œuvre que vous reconnaîtrez instantanément pour l’avoir entendue dans Fantasia, le film classique de Disney. Le morceau parfait pour l’Halloween!

Originaire de Victoria (C.‑B.), le violoniste invité Timothy Chooi poursuit son ascension depuis qu'il a donné sa première prestation au CNA, en 2012, dans le cadre de la série Mes débuts au CNA, mettant en lumière les étoiles montantes de la scène musicale canadienne. Protégé de l’ancien directeur musical de l’Orchestre du CNA Pinchas Zukerman, le jeune violoniste a depuis remporté de nombreux concours à l’échelle mondiale, dont le Concours international de violon Joseph Joachim 2018 à Hanovre, en Allemagne, où il a interprété le passionné Concerto pour violon de Tchaïkovsky. À l’occasion de ce concert au CNA, Chooi il nous propose une reprise de cette prestation priméele passionné Concerto pour violon de Tchaïkovsky.

Le sort a voulu que Piotr Ilitch Tchaïkovsky dirige la création de son ultime symphonie seulement neuf jours avant sa mort. Sa Symphonie no  6, surnommée « Pathétique » (au sens de tourmentée, plutôt que pitoyable), est sans doute l’une des compositions musicales les plus poignantes et romantiques jamais écrites. Cependant, loin d’être en proie au découragement en l’écrivant, Tchaïkovsky la considérait comme son œuvre la plus aboutie, exprimant la sublime et invincible persistance de la vie avant son effacement. « Je l’aime comme je n’ai jamais aimé aucune autre de mes productions musicales », expliqua-t-il à son frère. Tchaïkovsky avait pris un immense plaisir à écrire cette œuvre empreinte d’émotion, aux antipodes du populisme de sa création la plus célèbre, Casse-Noisette, dont il avait enfin pu s’évader pour s’exprimer plus librement qu’il ne l’avait fait depuis des années.

Durée approximative de 2 heures avec entracte

video:
Timothy Chooi © Dan Sweeney
Timothy Chooi © Dan Sweeney
Dalia Stasevska © Jarmo Katila
Timothy Chooi © Dan Sweeney
Menu