50% de rabais sur les abonnements - 2 jours seulement - Ne manquez pas ça! (Compte à rebours :
)

Le CNA fait des adieux pleins de gratitude à Peter Herrndorf

Peter Herrndorf © Roy Grogan

Nous sommes en 1999. 

Le Centre national des Arts est loin d’être le trésor national qu’il est aujourd’hui. L’organisation bat de l’aile et tourne en rond. On a coupé dans les budgets de programmes, les tournées de l’Orchestre et les productions originales.

C’est dans ce contexte que Peter Herrndorf, un homme réputé avoir transformé des organisations comme CBC et TVO, est nommé président et chef de la direction du CNA. Sous son leadership, le vent commence à tourner pour le CNA.

« La vision de Peter Herrndorf a toujours été motivée par une passion réelle pour la culture et un engagement sincère vis-à-vis des artistes qu’il a su réunir autour de lui », confie Denis Marleau, ancien directeur artistique du Théâtre français. « Sous sa conduite, le CNA a traversé une des périodes les plus magiques et créatives de son histoire. »

Avec Peter, le CNA renoue avec son rôle national, met la jeunesse et l’éducation artistique au cœur de ses activités et dynamise sa programmation en visant l’excellence artistique. Le nouveau chef de la direction galvanise le personnel, intègre de formidables leaders à l’équipe de direction et recrute une équipe artistique exceptionnelle, à qui il donne la liberté d’accomplir un travail extraordinaire au CNA et sur les scènes de tout le pays.

« Peter Herrndorf est le gardien des rêves canadiens », affirme Peter Hinton, ancien directeur artistique du Théâtre anglais. « Il épouse les aspirations d’un grand nombre d’artistes et réunit les personnes pouvant s’aider mutuellement à accomplir l’impossible. »

Peter a eu un effet extraordinaire sur le CNA. Sous sa direction, l’Orchestre du CNA a recommencé à faire des tournées nationales, en plus d’offrir des concerts et d’organiser des activités éducatives dans des collectivités partout au Canada.

Selon Pinchas Zukerman, « Peter est un chef qui rend les choses possibles. En effet, il a su créer les conditions qui ont permis l’expression artistique de la plus haute qualité et l’essor des arts. En favorisant les tournées de nos artistes, il s’est fait l’inlassable champion des artistes canadiens sur les scènes d’ici et du monde. »

Le CNA et le pays tout entier ont vécu de grands moments de fierté grâce à Peter et à ses idées visionnaires. Qu’on parle des Scènes, festival biennal qui a mis en vedette des milliers d’artistes des quatre coins du pays, de programmes d’éducation artistique novateurs comme Vive la musique, ou encore de la Campagne d’appui à la création, qui vise à encourager la création de nouvelles œuvres ambitieuses au Canada, le CNA est aujourd’hui le centre d’excellence artistique dont Peter rêvait à son entrée en fonction il y a près de vingt ans.

 « En 18 ans, Peter a réussi à faire du CNA un lieu de création national dynamique qui a galvanisé la scène culturelle canadienne, et à lui forger une identité forte et vibrante », commente Veronica Tennant, ancienne membre du conseil d’administration du CNA.

L’une des idées les plus visionnaires de Peter a été la mise sur pied de la Fondation du CNA.  Depuis sa création, la Fondation a recueilli plus de 140 millions de dollars, qui ont servi à réaliser les aspirations nationales et internationales d’artistes canadiens, et ont aidé le CNA à mener à terme plusieurs initiatives nationales.

La plus importante réalisation de Peter est sans aucun doute la spectaculaire métamorphose du CNA, réalisée dans le cadre du Projet de renouvellement architectural de 225,4 millions de dollars. Le projet avait pour but de transformer le bâtiment d’inspiration brutaliste en un lieu chaleureux et invitant offrant de magnifiques panoramas de la capitale nationale. Peter a lui-même qualifié le nouveau CNA de « salon de la ville ».

Au cours des derniers mois, Peter a aussi annoncé la création du Théâtre autochtone du CNA, dont la direction artistique a été confiée au comédien et dramaturge autochtone Kevin Loring. La saison inaugurale aura lieu en 2019 pour souligner le 50e anniversaire du CNA.

C’est pour concrétiser ce projet dont Peter est particulièrement fier que quelque 400 artistes, politiciens et philanthropes ont participé en février dernier à un souper-bénéfice en l’honneur de Peter à la nouvelle Salle Canada. L’événement a atteint son ambitieux objectif de recueillir un million de dollars pour le Théâtre autochtone. Le CNA est profondément reconnaissant à tous ceux et celles qui ont joué un rôle dans la concrétisation du plus récent coup de génie de son président. 

Nos généreux donateurs auront une autre occasion de saluer Peter en personne avant qu’il ne tire sa révérence le 2 juin prochain. En effet, l’Orchestre du CNA a choisi de lui dédier le concert Le Concerto Empereur d’Emanuel Ax, qui aura lieu le 23 mai.

« Avec l’appui de nos généreux donateurs, j’ai dirigé le Centre national des Arts pendant 18 ans, et ce fut l’une des plus grandes joies de ma vie, dit Peter. Le CNA est un véritable trésor national, et mon rôle a été de créer les conditions pour que les artistes puissent rêver et réaliser leur plein potentiel. Ce fut un privilège de travailler au service des artistes canadiens et de les aider à nous définir comme peuple. »

Tout le plaisir a été pour nous, cher Peter. Félicitations et encore mille fois merci pour votre travail et vos idées extraordinaires qui ont tracé la voie à suivre pour le CNA.

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu