50% de rabais sur les abonnements - 2 jours seulement - Ne manquez pas ça! (Compte à rebours :
)

Les 13 moments les plus marquants de 2013 au CNA

1. Tournée de l’Orchestre du Centre national des Arts en Chine © Photo: Fred Cattroll
2. La Scène du Nord ( Cérémonie d’ouverture) © Photo: Trevor Lush
3. Vive la musique – Nunavut (Colin Traquair avec un étudiant au Nunavut) © Photo: Caroline Matt
3. La nomination d’Alexander Shelley au poste de directeur musical désigné de l’Orchestre du CNA (avec Christopher Deacon ) © Photo: Fred Cattroll
5. Petrina Bromley et Ishan Davé dans la pièce Metamorphoses (Based on the Myths of Ovid) © Photo: Andrée Lanthier
6. La réunification des deux Corées © Photo: Elisabeth Carecchio
7. Akram Khan Company - DESH © Photo : Richard Haughton
8. Ginette Reno
9. L’Orchestre du CNA et l’Orchestre Métropolitain de Montréal ont joint leurs effectifs dans un programme entièrement consacré à Strauss © Photo: Marco Borgrreve
10. Hommage à Mario Bernardi, chef fondateur de l’Orchestre du CNA. © Photo: Trevor Lush
11. Ian Tyson et Corb Lund - Série CNA Présente
12. Les Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène. (Le très honorable David Johnston, Sharon Johnston, Eric Peterson, Viola Léger, Andrew Dawes )
13. Troisième concert-vitrine annuel Mes débuts au CNA, présenté le 8 mai 2013 par Astral Radio, mettant en vedette des anciens participants à des programmes d’éducation musicale du CNA. © Photo: Andrea Thomson

Le Centre national des Arts (CNA) vient de connaître une année hautement fructueuse et mémorable. Voici le palmarès des 13 moments les plus marquants de cette année 2013.

1)     L’Orchestre du Centre national des Arts a effectué en octobre une tournée triomphale en Chine. Il a été ovationné par des salles combles et a récolté des critiques élogieuses à Hong Kong, Guangzhou, Chongqing, Fuling, Tianjin, Beijing et Shanghai, où il a donné huit grands concerts. Le maestro Pinchas Zukerman était au sommet de son art, comme chef et soliste, durant cette tournée qui comprenait également 80 activités éducatives enrichissantes, dont des vidéoconférences sur large bande reliant des étudiants en musique au Canada et des élèves de grands conservatoires de musique en Chine. Le répertoire de la tournée mettait en valeur des œuvres des compositeurs canadiens Alexina Louie et John Estacio, qui ont pris part à des activités éducatives. La Tournée en Chine s’est conclue par une éblouissante prestation à Shanghai en présence du gouverneur général du Canada, où, à la toute fin, les membres de l’auditoire ont uni leurs voix à celle du violon de Pinchas Zukerman dans une charmante interprétation d’une berceuse de Brahms. 

2)     Du 25 avril au 4 mai, le CNA a présenté la Scène du Nord, sixième d’une série de festivals qui célèbrent les artistes d’une région donnée du Canada. La Scène du Nord a mis à l’honneur le travail de 355 artistes du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut, ainsi que du Nunavik et du Nunatsiavut – musiciens, comédiens, danseurs, artistes en arts visuels et médiatiques, cinéastes, auteurs et chefs cuisiniers – dans le cadre de 78 événements tenus dans 25 lieux de diffusion. Parmi les moments marquants de ce grand rassemblement, il faut citer : SWARM, la soirée d’ouverture du festival qui s’est amorcée par une tournée des galeries d’art et a culminé par un spectaculaire défilé de créations de mode nordiques dans le Foyer du CNA devant un parterre de plus de 1 200 personnes; Tulugak: Inuit Raven Stories, création théâtrale collective portée par une dynamique équipe d’acteurs et de musiciens du Nunavut, du Nunavik et du Groenland; et la participation de l’auteure-compositrice-interprète Leela Gilday, de Yellowknife, à cinq différents spectacles qui ont ravi les auditoires. La Scène du Nord a braqué les feux sur des artistes émergents et établis dont la troupe Artcirq, Tanya Tagaq, Susan Aglukark, Elisapie, Godson, Pat Braden, Soir de Semaine, Sarah MacDougall, les Dakhká Khwáan Dancers, Shuvinai Ashoona et Charles Stankievech, pour ne citer que quelques noms. Le festival a également permis à 60 diffuseurs du Canada et d’ailleurs de découvrir le meilleur de la culture nordique, ouvrant du coup de nouvelles perspectives d’engagements au pays et à l’étranger pour les artistes du Nord.

3)     Dans le cadre du programme Vive la musique – Nunavut, qui amène des musiciens du Nord et du Sud dans des écoles, célèbre la musique inuite et encourage la pratique de la musique dans les collectivités du Nord, était présentée à la fin de janvier la deuxième édition annuelle du Sommet des jeunes leaders. Douze jeunes talents d’Igloolik, de Pangnirtung, d’Iqaluit, de Rankin Inlet et de Clyde River au Nunavut étaient réunis au Arctic College à Iqaluit pour apprendre comment on peut exercer un leadership communautaire à travers les arts. « Ce sommet est l’une des très rares occasions qu’ont les jeunes des petites collectivités du Nunavut d’être exposés à l’éducation musicale », a déclaré l’organisateur de l’événement, Andrew Morrison. « Il ne fait aucun doute que les jeunes participants à ce sommet formeront la prochaine génération de musiciens et d’artistes, d’où l’importance de leur donner toutes les chances de préparer leur avenir. »

4)     Le 31 octobre, le CNA a annoncé la nomination d’Alexander Shelley au poste de directeur musical désigné de l’Orchestre du CNA. Le chef d’orchestre de 34 ans succédera à Pinchas Zukerman qui nous quittera en 2015 après 17 années couronnées de succès phénoménaux. Ces dix dernières années, le maestro Shelley s’est taillé une place parmi les jeunes chefs d’orchestre les plus talentueux de l’Europe. Il a dirigé l’Orchestre du CNA à cinq reprises au cours des quatre dernières années, récoltant un accueil enthousiaste du public comme des musiciens. Originaire du Royaume-Uni, il a remporté à l’unanimité le premier prix au Concours de direction d’orchestre de Leeds en 2005. Maintenant à sa cinquième saison au poste de premier chef de l’Orchestre symphonique de Nuremberg, il entretient aussi des liens privilégiés avec le Deutsche Kammerphilharmonie de Brême. La saison 2015-2016 sera la première de M. Shelley dans ses nouvelles fonctions au CNA.

5)     En février, la metteure en scène Jillian Keiley faisait des débuts audacieux à titre de directrice artistique du Théâtre anglais dans Metamorphoses (Based on the Myths of Ovid). Ce spectacle était très attendu, et cela, pour une autre raison : la pièce se déroulait dans l’eau. Le décor conçu par la scénographe d’Edmonton Bretta Gerecke comprenait plusieurs bassins et un grand réservoir vitré remplis d’eau, le tout pesant 12,5 tonnes. Cette production présentait des défis techniques gigantesques : l’eau, élément central de la pièce, dictait tout, depuis le choix des tissus pour les costumes jusqu’à celui des accessoires en fonction de leur flottabilité, en passant par le lieu des répétitions (une piscine de la région). La pièce Metamorphoses a véritablement mis en évidence la nature collégiale du théâtre et le haut calibre de l’équipe de conception du CNA – habilleurs, menuisiers, peintres, accessoiristes et techniciens de scène.

Le Théâtre anglais a connu une année spectaculaire en termes d’affluence : sa production de The Sound of Music, présentement à l’affiche, est celle pour laquelle il s’est vendu le plus de billets en 44 ans d’histoire du CNA – au-delà de 24 800, soit plus que pour la production de 2001 de Casse-Noisette, qui détenait le précédent record. La demande pour ce spectacle – mis en scène par le comédien et metteur en scène Joey Tremblay, de Regina, et interprété par l’Ensemble du Théâtre anglais, formé d’acteurs de partout au Canada –, a été telle que le Théâtre anglais a ajouté plusieurs représentations, y compris une matinée dont les recettes nettes ont été versées à la Banque d’alimentation d’Ottawa, au PAL (Performing Arts Lodge) Ottawa et à l’Actors’ Fund of Canada.

6)     En avril, les auditoires du Théâtre français ont été émerveillés par le spectacle La réunification des deux Corées du légendaire auteur et metteur en scène Joël Pommerat, une coproduction internationale du CNA qui a fait sensation dans différentes villes du monde. Sur la scène, les spectateurs se faisaient face. Au centre du plateau, des fragments époustouflants et des images magiques sur le thème de l’amour se déployaient dans une scénographie lumineuse. Puis en novembre, le Théâtre français a présenté au CNA une autre production de Pommerat saluée à l’échelle internationale, Cendrillon, qui a elle aussi séduit le public.

7)     En novembre, le célèbre chorégraphe et interprète Akram Khan a livré au Théâtre du CNA trois représentations de son chef-d’œuvre DESH – « patrie » en bengali. Ce nouveau solo intégral dans lequel il renoue avec le Bangladesh, pays de ses ancêtres, est le fruit d’une collaboration avec le concepteur visuel récompensé aux Oscars Tim Yip (Tigre et Dragon), le concepteur des éclairages primé Michael Hulls, l’auteure et poète Karthika Nair, et le compositeur lauréat d’un prix Olivier Jocelyn Pook. Transporté entre la Grande-Bretagne et le Bangladesh, l’auditoire suivait M. Khan avec engouement alors qu’il tissait souvenirs, expériences, mythes et liens surprenants dans la trame d’une histoire surréelle de quête d’identité intime et épique, émouvante et magique.

8)     En mars, la grande vedette québécoise Ginette Reno a donné deux représentations à guichets fermés à la salle Southam. Après une absence de plusieurs années, la chanteuse était très attendue des auditoires, qui lui ont réservé des ovations les deux soirs.

9)     Au début de mai, l’Orchestre du CNA et l’Orchestre Métropolitain de Montréal ont joint leurs effectifs dans un programme entièrement consacré à Strauss, où les 125 musiciens réunis sur scène ont livré des prestations éblouissantes sous la direction du chef étoile canadien Yannick Nézet-Séguin. Après deux représentations à Ottawa, les deux ensembles ont pris l’affiche à Montréal le 10 mai. C’était la première fois que l’Orchestre du CNA se produisait à la nouvelle salle de concert exceptionnelle qu’est la Maison symphonique de Montréal, œuvre de l’architecte torontois Jack Diamond.

10) En juillet, le CNA a rendu hommage au chef fondateur de l’Orchestre du CNA, Mario Bernardi, en dévoilant un buste en bronze du maestro qui orne désormais le Foyer de la salle Southam. Cette œuvre, signée par l’artiste Ruth Abernethy de Stratford, et la commande d’une composition pour orchestre dont la création sera inscrite à la programmation d’une saison à venir, sont deux initiatives rendues possibles grâce au généreux soutien de donateurs de partout au Canada. 

11) CNA Présente, série entièrement consacrée à la musique contemporaine canadienne, accueillait en novembre à la salle Southam l’interprète albertain récompensé aux JUNO et aux prix de l’Association de la musique country canadienne Corb Lund, et l’auteur-compositeur-interprète légendaire Ian Tyson dans le cadre d’une soirée-hommage aux histoires et aux chansons de l’Ouest canadien. Le public, qui se serait cru autour d’un feu de camp, s’est régalé de succès du récent album de Corb Lund, Cabin Fever, et de classiques d’Ian Tyson comme « Someday Soon », « The Gift » et « Four Strong Winds ».

12) En juin, le CNA a produit le Gala 21e anniversaire des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, qui rendait hommage au violoniste et pédagogue Andrew Dawes, au bénévole du domaine artistique Jean Pierre Desrosiers, au musicien et producteur Daniel Lanois, au cinéaste Jean Pierre Lefebvre, à la comédienne Viola Léger, à l’acteur et défenseur des arts Eric Peterson, à la comédienne et cinéaste Sarah Polley, ainsi qu’à la danseuse, chorégraphe et pédagogue Menaka Thakkar.

13) L’année 2012-2013 a été pour la Fondation du CNA la plus fructueuse de son histoire au chapitre du financement, avec plus de 8,6 millions de dollars récoltés en appui à l’interprétation, la création et l’apprentissage partout au Canada. La Fondation a amassé au-delà de 1,4 million de dollars spécialement pour la Tournée de l’Orchestre du CNA en Chine, dont AIMIA a été le partenaire présentateur et Richard Li le parrain d’honneur.


Menu