Le nouveau CNA : plus national que jamais

Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts

Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts

Roy Grogan

Le Wild West Show de Gabriel Dumont

Le Wild West Show de Gabriel Dumont

Valérie Remise

Tartuffe

Tartuffe

Richard Blenkinsopp

Kevin Loring, direction artistique du Théâtre autochtone

Kevin Loring, direction artistique du Théâtre autochtone

Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts, a récemment annoncé qu’il quitterait ses fonctions en juin 2018. Au cours des 18 dernières années, ce leader a redonné tout son sens au mot « national » dans le nom du CNA. Cette transformation a culminé par le lancement de trois tournées en 2017.

« Il s’agit d’une première, je pense », a dit M. Herrndorf. Cet automne, le Tartuffe du Théâtre anglais était à Terre-Neuve. L’Orchestre du CNA se produit actuellement dans le Nord après une série de concerts dans l’Ouest, tandis que Le Wild West Show de Gabriel Dumont (Théâtre français) est en tournée au centre du pays.

L’été dernier, plus de 1000 artistes canadiens ont participé au festival Scène Canada. Le CNA s’est aussi lancé à pieds joints dans l’éducation musicale au Nunavut, au Canada atlantique et dans l’Ouest canadien.

La nouvelle Lanterne Kipnes, qui sera illuminée la veille du jour de l’An, est elle-même un éclatant symbole de ce virage national. Pour M. Herrndorf, elle couronnera la transformation du CNA. « Nous voulons utiliser cet écran DEL pour montrer ce qui se passe [sur les scènes de tout le pays]. La Lanterne sera en quelque sorte la représentation visuelle du rôle national du CNA dans le domaine des arts de la scène. »

Le CNA a aussi recueilli 25 millions de dollars pour le Fonds national de création, qui a commencé ses activités le 1er novembre. Dirigé par Heather Moore, ce fonds, espère M. Herrndorf, « changera la donne pour les créateurs canadiens » en leur donnant accès à du capital de risque. Il espère aussi que, d’ici quelques années, « les résultats seront bien en évidence sur les scènes du monde entier ».

« Grâce à la création du Théâtre autochtone et à l’embauche de Kevin Loring à la direction artistique, poursuit M. Herrndorf, le CNA comprendra trois théâtres nationaux qui seront le reflet de notre pays en 2019 ».

Le renouvellement architectural du CNA, à l’origine d’une nouvelle relation avec le public, est une des choses dont il est le plus fier. « Aujourd’hui, le CNA est à la fois un centre des arts du spectacle et un lieu de rencontre ouvert à tous. Il n’est pas nécessaire d’avoir des billets ou une réservation pour le fréquenter. Vous n’avez qu’à en franchir le seuil. Les gens d’Ottawa et de partout au Canada doivent s’approprier cet endroit et en être fiers. »

Magazine Prélude – En manchette
Temps des fêtes 2017

Peter Robb

Menu