Portrait d'une donatrice de l'Institut estival de musique : Marg Campbell

« C'est extraordinaire de savoir que l'on contribue à un programme réellement merveilleux. »  © Photo : Marg Campbell (au centre) en compagnie de Mehdi Ghazi (à gauche) et Xin Ben Yu (à droite), deux participants de l'IEM. Photo Mike Pinder.

Voici la transcription d'une conversation avec Marg Campbell, donatrice de longue date de la Fondation du CNA qui soutient fidèlement l'Institut estival de musique (IEM) du Centre national des Arts. L’Institut estival de musique donne la chance de leur vie à de jeunes musiciens prometteurs de toutes les régions du Canada et du monde entier. Grâce à ce programme qui leur propose une formation de calibre mondial dispensée par des enseignants de réputation internationale et leur offre de précieuses occasions de se produire sur scène, les participants peuvent affiner leurs compétences et renforcer leur motivation afin d'atteindre les normes d'excellence les plus élevées.

Q :  Depuis quand appuyez-vous l'Institut estival de musique du CNA?

MC :  Il y a longtemps que j'appuie le Centre national des Arts [depuis 1993], mais c'est en 2006 que j'ai demandé que mes dons soient dirigés vers l'IEM. 

Q : Pourquoi appuyez-vous l'Institut estival de musique?

MC : Le plus important pour moi, c'est la musique, et c'est aussi le domaine dans lequel je suis la plus impliquée puisque je suis moi-même musicienne [piano]. Pourtant, c'est purement par hasard que j'ai décidé de soutenir l'IEM. En effet, c'est en parlant avec Barry Bloom de la Fondation du CNA que j'ai appris l'existence de ce programme qui a pour objectif de former des jeunes musiciens de talent. En tant qu'ancienne enseignante, j'ai été séduite par l'aspect éducatif, d'autant plus que j'aime passionnément la musique. Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi d'appuyer l'IEM.

Q : Que pensez-vous du programme?

MC : J'apprécie de plus en plus l'IEM, puisqu'en plus d'être donatrice, j'assiste également aux concerts. Au début, j'assistais simplement aux derniers concerts, mais, peu à peu, j'ai commencé à assister aux concerts de mi-programme et aux classes de maître. En écoutant les élèves vers le début du programme et ensuite à la fin, on peut vraiment mesurer les progrès accomplis au cours du stage. Maintenant, je comprends et j'apprécie vraiment l'utilité du programme pour ces jeunes artistes, ainsi que l'excellente formation qu'ils reçoivent. 

Q : Quels sont les moments particuliers de l'Institut estival de musique qui vous ont marquée?

MC : Il y en a beaucoup! J'ai aimé l'interprétation de la Sonate pour violoncelle de Chopin par Jan Lisiecki (piano) et Oliver Aldort (violoncelle) à la salle Frieman et au pavillon Tabaret, en 2009 - ils étaient formidables. J'ai aussi eu grand plaisir à entendre Chad Hoopes et Kerson Leong en duo au cours d’une réception donnée par l'ambassadeur des États-Unis à sa résidence, en l'honneur de l'IEM, en juin 2010, et encore une fois sur la scène de la salle Southam, lors du Gala du CNA, en septembre 2010. Quel talent! J'aime aussi rencontrer les étudiants, avoir la chance de les connaître un peu mieux et avoir l'occasion de les entendre jouer. J'ai même eu la chance de suivre l’évolution des études et de la carrière de certains d'entre eux après l'IEM. 

Q : Que diriez-vous aux personnes susceptibles d’appuyer l'Institut estival de musique? Est-ce que vous les encourageriez à soutenir le programme?

MC : Absolument, je les encouragerais à soutenir l'IEM, car c'est un programme qui permet effectivement de voir et d'entendre les progrès accomplis par les jeunes musiciens. C'est extraordinaire de savoir que l'on contribue à un programme réellement merveilleux. 

Pour appuyer l'Institut estival de musique du CNA, appelez la Fondation du CNA en composant le 613-947-7000, poste 315, ou rendez-vous sur le site fondationducna.ca


Menu