Foire aux questions avec Dr. Renee Epstein, psychologiste auprès de l'Institut estival de musique

Par Adelle Farrelly

Texte reproduit du numéro Printemps-Été 2013 du magazine Prélude

 

La docteure en psychologie Renee Epstein travaille auprès de l’Institut estival de musique du CNA, qui offre un stage de formation de trois semaines à des jeunes interprètes doués dont l’âge varie entre 12 et 25 ans environ.

Q : Quels sont les enjeux particuliers auxquels font face les jeunes musiciens?

R. Les enjeux varient essentiellement selon le groupe d’âge. Au début de l’adolescence, le jeune se préoccupe de ses relations sociales, se sentant souvent « différent » des autres élèves de son école. En vieillissant, il a tendance à se soucier davantage de ses choix de carrière, de la pression familiale et de ses relations. La question de la confi ance en soi, le niveau de compétence et la concurrence avec les pairs sont d’autres enjeux qu’on constate de façon globale.

Q : Quelles techniques d’aide appliquez-vous auprès de cette jeune clientèle?

R. Mon rôle consiste à écouter ces jeunes gens performants et à les aider à gérer leurs émotions. J’interviens principalement au niveau des relations qu’ils entretiennent avec leurs pairs, leurs parents, leurs enseignants. Si un jeune a une peur bleue de la scène, je vais lui proposer des moyens de surmonter cette peur. Mais ce qui m’intéresse surtout, c’est de voir comment se portent ses relations. Lorsque surgissent des problèmes plus sérieux, j’aiguille le jeune vers des ressources extérieures. varie entre 12 et 25 ans environ.

Q: De quoi êtes-vous le plus fière?

R. Je suis fi ère d’avoir su me rendre très accessible et disponible. Au lieu de voir des jeunes se présenter au bureau de leur psychologue l’air sérieux, renfermés sur eux-mêmes, je me plais à trouver habituellement devant ma porte trois ou quatre jeunes bavardant entre eux en venant prendre leur rendez-vous.


Menu