Le CNA prolonge les annulations et les reports d'événements jusqu'au 30 juin

Un moment avec des donateurs du CNA Denzil Feinberg et June Wells

Denzil Feinberg rencontre l'Homme de fer blanc lors de la représentation du Magicien de Oz du Royal Winnipeg Ballet

Denzil Feinberg et sa conjointe June Wells sont d’enthousiastes clients et donateurs du CNA. Après avoir vécu près de 30 ans à Winnipeg, ils ont emménagé en 2005 dans un appartement situé à quelques minutes de marche du CNA, à Ottawa.

En 1983, à Winnipeg, Denzil était président de la première association de planification financière professionnelle au pays. Il suivait alors la bourse de Winnipeg de près et ses reportages sur les impôts, les investissements et le budget étaient diffusés à la radio et à la télévision de la CBC. Or, les arts ont toujours été présents dans sa vie. Son père était luthier et répétiteur pour les violonistes et altistes de l’Orchestre symphonique de Cape Town. (En fait, il a aussi été enseignant de musique, horloger, boiseur, reboiseur et même espion pendant la Première Guerre mondiale!)

De son côté, June exprimait sa créativité dans son métier de coiffeuse. Dans les Prairies, on se souvient toujours de son énergie et de sa connaissance approfondie des couleurs de Clairol, fruit de 50 ans d’expérience dans quatre pays (Angleterre, Canada, Afrique du Sud et Australie).

À leur arrivée à Ottawa, Denzil et June sont rapidement devenus des clients assidus du CNA, assistant surtout aux représentations de l’Orchestre et de Danse CNA. Ils ont fait un premier don à la Fondation du CNA en 2012 et contribuent au Fonds annuel depuis. Ils ont aussi inscrit un don à leur testament pour soutenir la prochaine génération d’artistes de la scène et d’auditoires au Canada.

Le couple a hâte d’assister à de nouveaux spectacles du Théâtre autochtone et de Danse CNA à la réouverture du Centre. Pour l’instant, il profite du temps passé à la maison.

De son bureau situé sept étages au-dessous de son appartement, Denzil, qui est membre des Hash House Harriers, compile en ligne ses courses, et utilise son vélo pliable sans chaîne. De son côté, June se rend à l’épicerie à pied et est impatiente de recommencer à s’entraîner au Centre communautaire Jack Purcell. Denzil porte un foulard tubulaire en guise de masque quand il prend l’ascenseur ou sort de chez lui. Il aime faire des commandes téléphoniques à la boulangerie Brown Loaf, sur la rue Elgin : il rapporte en vélo du pain, des brioches et des croissants frais du jour tandis qu’ils sont encore chauds.

La Fondation du CNA est reconnaissante à Denzil et June de soutenir le Centre et les arts du spectacle au Canada. Nous avons hâte de les accueillir de nouveau au CNA, eux et tous nos donateurs, lorsque nous rouvrirons nos portes.

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu