Mes débuts au CNA : vitrine pour les musiciens canadiens les plus prometteurs

Jacqueline Woodley © Photo de Karen E. Reeves

La soprano Jacqueline Woodley l’avoue : elle a dû sortir de sa zone de confort à son passage à Mes débuts au CNA en mai dernier.

« En rappel, on m’a demandé de chanter en duo « Mack the Knife » en combo jazz. C’était drôlement plus stressant que ce que nous faisons d’habitude, mais au final, on s’est amusés ferme », raconte-t-elle.

Jacqueline faisait partie des huit jeunes musiciens en vedette à la troisième vitrine annuelle Mes débuts au CNA. Présenté par Astral Radio, cet événement braque les feux sur certains des musiciens canadiens les plus prometteurs à avoir profité de programmes de formation ou de mentorat au CNA. En plus de se produire sur la scène du CNA, les heureux élus reçoivent un prix en argent.

« J’étais tellement contente d’avoir été sélectionnée », s’exclame la jeune soprano, qui a pris part ces deux dernières années à l’Institut estival de musique du CNA. « J’ai choisi de chanter un ensemble de pièces espagnoles que je mourais d’envie d’apprendre. »

Il y avait notamment une berceuse espagnole. « Comme je suis enceinte, cette pièce a pris pour moi un sens tout particulier. C’était merveilleux de chanter dans un cadre intime devant un auditoire réceptif, et de penser au nombre de fois où j’aurai l’occasion de chanter cette berceuse à mon enfant. »

Jacqueline est reconnaissante des possibilités que lui ont offertes le CNA et les mélomanes attentionnés comme vous. « En début de carrière, les occasions de se produire sur scène revêtent tout autant d’importance que la formation académique, explique-t-elle. Pouvoir travailler avec de grands musiciens, que ce soit dans des leçons ou des classes de maître, ou encore sur scène, ça n’a pas de prix. »

Cet article est paru dans le numéro de l’automne 2013 de Panorama.


Menu