Le CNA prolonge les annulations et les reports d'événements jusqu'au 31 août

Le projet Hexagone : La technologie au service des arts de la scène

Pinchas Zukerman au studio Hexagone, donnant une leçon de violon à une élève de l’Académie Sibelius, en Finlande (écran télé du bas) © Kevin Bhookun

Des élèves de classes situées aussi loin qu’aux États-Unis et au Mexique commentent Les Quatre Saisons de Vivaldi avec des jeunes réunis ici, au Canada...

...un jeune violoniste de talent vivant dans une petite localité du Nord canadien suit une leçon particulière avec Pinchas Zukerman...

... un big band virtuel permet aux jeunes membres d’un ensemble jazz local de voir l’effet que cela donne de jouer avec une formation de tout premier ordre...

Il n’y a pas si longtemps, ce genre de possibilités relevait de l’utopie. Aujourd’hui, grâce au projet Hexagone, ces scénarios et une foule d’autres se produisent toutes les semaines. Hexagone est un projet de recherche et développement que nous avons entrepris il y a 11 ans.

C’est une initiative qui fait appel à la technologie de vidéoconférence interactive de la prochaine génération pour promouvoir la formation des artistes et l’éducation, et qui établit des liens qui ne seraient autrement pas possibles », explique Maurizio Ortolani, producteur des Nouveaux médias.

Avec la technologie apparaît une infinité de possibilités pour le CNA de jeter des ponts et de tisser des liens avec les jeunes artistes, les classes d’élèves curieux et tous les Canadiens qui s’intéressent aux arts de la scène. L’année dernière seulement, l’équipe des Nouveaux médias a produit 50 événements dont plus de 30 classes de maîtres par vidéoconférence à large bande. « Pinchas donne au moins deux ou trois classes par mois à partir du studio Hexagone, indique Maurizio. Il suit ainsi de talentueux élèves de partout sur la planète. »

Par leur générosité, les donateurs apportent un précieux soutien au projet Hexagone et aux liens qu’il rend possibles. Nous vous invitons à venir voir de près l’incidence de cet appui. « On a déménagé récemment le studio au fond du Foyer principal. Il est muni d’une fenêtre par laquelle on peut observer Pinchas en train de donner une leçon ou d’enregistrer un balado », précise Maurizio.

« Ce sont là des initiatives importantes, d’ajouter Maurizio. L’investissement des donateurs dans la technologie rejoint des élèves et des institutions de partout au pays. Il permet de réunir des gens de façon efficiente et aide le CNA à préserver son rôle de leader dans le domaine. C’est par des projets comme Hexagone que le CNA peut rester au service des artistes et des auditoires des quatre coins du Canada. »


Menu