Le CNA prolonge les annulations et les reports d'événements jusqu'au 31 août

Entretien avec Geoffrey Dollar

Geoffrey Dollar © Andrew Balfour

Un jeune danseur répond à nos questions sur sa récente participation à une classe de maître du CNA.

Geoffrey Dollar, 23 ans, est diplômé du programme de danse contemporaine de la School of Dance. Nous avons demandé au jeune homme de partager ses impressions sur la classe de maître qu’il a récemment suivie au CNA avec Kennedy Kraeling, des prestigieux Ballets Jazz de Montréal.

Q. Comment était-ce d’assister à une classe de maître des Ballets Jazz de Montréal?

R. J’ai beaucoup aimé le format de l’atelier. Kennedy nous a parlé du processus derrière la production du spectacle. C’était instructif et très intéressant d’en apprendre plus sur les méthodes et l’éthique de travail de la compagnie à partir de son expérience personnelle.

Q. Comme danseur, que t’a apporté cette expérience?

R. J’ai pu m’immerger dans un style de danse contemporaine qui me plaît beaucoup, rencontrer d’autres danseurs locaux qui partagent ma passion et en apprendre plus sur la compagnie elle-même.

Q. Pourquoi est-ce important pour des artistes comme toi d’avoir accès à des classes de maître données par des danseurs de ce calibre?

R. Il est important que les communautés artistiques d’Ottawa puissent voir ce qui se fait ailleurs. Ça aide les organisations existantes à se développer, et ça nourrit la créativité et la capacité d’innovation des futures compagnies et des artistes indépendants.

Q. Que voudrais-tu dire aux donateurs du CNA qui rendent possibles ces classes de maître prestigieuses?

R. Votre soutien aide le CNA à offrir un excellent programme d’activités en danse. Pour les danseurs en formation ou en début de carrière, ces classes de maître sont un moyen accessible et concret d’apprendre les uns des autres. Merci beaucoup!

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu