Voyage au cœur de l’histoire

John Ng, Clarissa Lauzon et Ryan Hollyman © David Hou

L’un des nombreux avantages que l’on tire à soutenir la diffusion, la création et la transmission des savoirs partout au Canada, par l’entremise de la Fondation du Centre national des Arts, est la possibilité d’assister à des causeries d’avant-spectacle où les artistes eux-mêmes viennent parler de leur démarche. Le jeudi 22 mars 2018, le dramaturge David Yee est venu parler de sa pièce carried away on the crest of a wave et a répondu aux questions des donateurs avant la présentation de l’avant-première.

La nature est tout simplement étonnante. Elle peut être autant douce et paisible que terrifiante. Depuis toujours, elle inspire, mystifie et subjugue les êtres humains. La pièce de David Yee, carried away on the crest of a wave, explore l’une des plus grandes catastrophes naturelles de notre temps, le tremblement de terre et le tsunami de 2004 dans l’Océan indien, qui a fait 227 898 morts.

Après avoir découvert qu’un ami avait survécu au tsunami, David Yee a entrepris des recherches afin de créer neuf vignettes constituant une pièce en forme de quête pour trouver ce qui se cache derrière une telle force destructrice. Le dramaturge a confié avoir écrit carried away on the crest of a wave pour essayer de comprendre l’ampleur des événements. Les entrevues qu’il a menées lui ont permis d’entendre des histoires étonnantes marquées par la chance, par d’heureux hasards et par l’espoir. Des histoires d’êtres chers qui se cherchent et se manquent de peu, puis qui finissent par se retrouver dans le chaos qui s’ensuit – des histoires que nous entendons à maintes reprises à la suite de tragédies. Des histoires d’espoir et de cœur.

Nous tenons à remercier notre commanditaire des répétitions ouvertes et des avant-premières, Rob Marland, Royal LePage Performance Realty, qui rend possibles ces séances destinées aux donateurs de la Fondation du CNA.

Parcourir des sujets similaires

Menu