Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour de septembre 2020.

Ersatz

© Judith Poitras

ERSATZ n. m. Produit de consommation destiné à remplacer un produit naturel devenu rare ; succédané

Un entretien avec Mélanie Dumont au sujet d’un mystérieux objet théâtral disponible dès la mi-octobre.

Qu’est-ce que c’est, Ersatz?

Plus concrètement, c’est le projet d’une plateforme web, une plateforme de découvertes tout terrain, multidisciplinaires, dont le point de départ, le déclencheur, reste le théâtre. L’idée est simple : à partir d’une proposition théâtrale x - dont vous pouvez visionner la bande-annonce, lire la description et, pourquoi pas, parcourir le texte en entier - une multitude de petites portes sont proposées sous la forme de vignettes. Celles-ci ouvrent sur autant de découvertes, d’activités ou d’apprentissages à faire chez soi ou en classe. 

Par exemple, à partir du Problème avec le rose, spectacle ébouriffant présenté en décembre dernier, vous pourriez être invités à concevoir un mood board sous les conseils d’une pro, nulle autre que la scénographe du spectacle, à explorer la question du genre ou encore à découvrir quelques faits insolites et surprenants sur la couleur rose. Les contenus sont éclatés, divers et décomplexés. Et des ressources et des références sont toujours proposées si l’envie vous prend d’aller plus loin. 

Je pourrais dire en résumé qu’Ersatz c’est une curiosité, une chose que nous avons voulu un brin tentaculaire. Même que, pendant un temps, ça s’est appelé Pseudopodes!  

D’où t’es venue l’idée d’une telle plateforme?

Avec la pandémie, les spectacles se sont arrêtés net. Du jour au lendemain, nous ne pouvions plus accueillir de public dans les salles. La rencontre entre le théâtre et les enfants était brutalement compromise, et nous ne savions pas pour combien de temps encore. Mais puisque le théâtre est notre champ d’action, le lieu d’où l’on pense et à partir duquel on a envie d’initier des partages, nous nous sommes donc mis spontanément à bricoler des vignettes de toutes sortes autour de spectacles qui n’avaient pu avoir lieu. Ces vignettes ont été envoyées au printemps sous la forme d’infolettres, mais le projet s’est par la suite étoffé. Et il a continué de se développer à partir de spectacles qui avaient été présentés au Théâtre français au fil des ans et qui avaient marqué nos imaginaires, comme Le problème avec le rose ou Traversée. Ces contenus qui prenaient forme librement, nous souhaitions absolument les rendre disponibles à un seul endroit et en tout temps ; d’où la conception d’une plateforme web. 

En somme, les représentations théâtrales ne pouvant avoir lieu, du moins pour le moment, nous avons tout de même voulu continuer à faire du théâtre ce centre vibrant à partir duquel explorer le monde, la vie, le vivant.    

Si tu devais décrire Ersatz en utilisant

Une couleur : Il y en a trop qui me viennent à l’esprit, je suis incapable de choisir.

Une odeur : Celle du maïs soufflé sucré-salé. 

Un son : Une fanfare qui interprète un répertoire qui mélange des chansons pop, hip-pop, peut-être un peu punk, ou une salle géante avec plein de circuits qui grésillent ; dans tous les cas, c’est joyeux, bigarré, ça crépite.

Un aliment : Vite comme ça, je pense à un tubercule, comme le gingembre. 

Une texture : Du papier gauffré. 

Qu’est-ce que tu souhaites aux visiteurs/utilisateurs de cette plateforme?

Je leur souhaite une expérience libre, joyeuse. J’espère sincèrement qu’elle sera riche de découvertes, d’expérimentations, et que l’envie de créer et de connaître puisse être attisée par leur visite. J’en profite pour dire que des ateliers seront également offerts pour les écoles en lien avec Ersatz. 


Menu