Brancher le Canada sur le monde

Jean-Jacques van Vlasselaer et Marjolaine Fournier, les animateurs de la populaire balado L’Univers symphonique. © Martin Jones

À votre prochaine visite au CNA, allez jeter un coup d’œil à travers la fenêtre du Studio Hexagone, à quelques pas du Foyer de la Salle Southam. Vous pourriez y voir Sean Rice, clarinettiste à l’Orchestre du CNA, enseigner à ses étudiants de l’Université Memorial à Terre-Neuve à l’aide d’un système de vidéoconférence ultra-HD, ou encore des artistes de la relève, comme le duo folk autochtone Twin Flames, s’entretenir avec des élèves du nord de l’Ontario et du Nunavut. Qui sait, vous pourriez même surprendre Jean-Jacques van Vlasselaer et Marjolaine Fournier, les animateurs de la populaire balado L’Univers symphonique, en train de s’esclaffer à propos des excentricités d’un compositeur.

Le Studio Hexagone est le siège du projet Hexagone, qui vise à élargir et à renforcer le rôle national du CNA sur le plan de l’éducation artistique, ainsi qu’à soutenir les artistes et créateurs canadiens par les nouvelles technologies. Doté d’une régie de pointe, le studio est connecté à l’Atelier Shenkman Smith, nouvel espace multifonctionnel à vocation éducative. « C’est ce qui nous permet d’offrir une grande variété d’activités, y compris des classes de maître publiques qui réunissent des mentors et des étudiants par-delà les frontières », explique Maurizio Ortolani, directeur principal de l’Expérience numérique au CNA.

« Le projet Hexagone crée des liens qui n’auraient pas été possibles autrement. »

Vous pouvez lire la version intégrale de cet article : cna-nac.ca/brancher


Menu