Amener le blues dans le Nord de la Colombie‑Britannique

Brandon Wint et Rick Fines
Élèves de l’école secondaire iCount de Moricetown, en Colombie‑Britannique

Le Centre national des Arts cherche à encourager la tenue de concerts et d’activités éducatives et de formation dans les collectivités partout au Canada.

Nous sommes ravis de nous associer, du 26 février au 6 mars, au Bluesfest RBC afin d’offrir pour la première fois le programme Blues in the Schools (Le blues dans les écoles) (BITS) à une classe d’élèves du Nord de la Colombie‑Britannique.

Depuis plus d’une décennie, le projet Hexagone du CNA est un chef de file du rayonnement de l’éducation partout au Canada et dans le monde, grâce à des vidéoconférences de nouvelle génération en haute définition. Ce projet a permis au CNA d’offrir un « télémentorat » à des musiciens et à des enseignants avec des élèves provenant de lieux aussi éloignés qu’Iqaluit, New York, Beijing et Oslo.

C’est cette même technologie qui reliera les instructeurs de BITS à dix ou quinze élèves de l’école secondaire iCount de Moricetown, en Colombie‑Britannique (Première nation Wet'suwet'en), une petite localité située tout juste au nord de Smithers.

Les instructeurs Rick Fines et Brandon Wint offriront des séances d’une heure à partir du studio Hexagone du CNA à Ottawa aux élèves de la C.‑B., qui eux seront dans le multiplex de Moricetown, tout près de l’école secondaire iCount.

Blues in the Schools est un programme créé pour promouvoir, préserver et perpétuer l’art, la culture et le patrimoine du blues, et pour examiner la manière dont il a influencé d’autres genres musicaux. Le Bluesfest RBC amène des artistes/éducateurs à Ottawa et les jumèle à des musiciens locaux pour un stage de deux semaines dans des écoles de la région d’Ottawa. En 2014, le programme Blues in the Schools du Bluesfest RBC se tiendra en Ottawa du 27 février au 6 mars.

Aller à l’encontre des élèves et les faire participer à une forme de communication universelle, à savoir la musique, fait partie intégrante du programme. La musique reflète les émotions dans l’air du temps. Par le biais du blues, les élèves peuvent apprendre comment un peuple opprimé s’est donné, au moyen du chant, la capacité de faire face à ses circonstances. Notre intention est d’intégrer des élèves de diverses origines ethniques, pour ainsi leur enseigner à vivre en harmonie et renforcer leurs capacités d’adaptation, ce qui leur permettra de vivre une expérience scolaire plus enrichissante.

Nous souhaitons aux élèves de Moricetown et aux enseignants du programme Blues in the Schools une semaine épanouissante… et remplie de belle musique!


Menu