Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour d'octobre 2020.

Brenda Cardillo - Grande amie du CNA

Brenda Cardillo

« Sans aucun doute — terne et ennuyeuse! »  

Voilà comment la spectatrice et donatrice du Centre national des Arts Brenda Cardillo décrit ce à quoi ressemblerait sa vie sans les arts. Et elle parle en connaissance de cause : Brenda visite et appuie le CNA depuis près de 50 ans. Elle ne peut tout simplement pas imaginer à quoi aurait ressemblé sa vie sans le CNA, et son témoignage fait d’elle une ambassadrice par excellence.  

Brenda est née et a grandi à Ottawa. Elle a obtenu son baccalauréat spécialisé en Criminologie et en Statistiques de l’Université Carleton et a joui d’une belle carrière chez Statistiques Canada, jusqu’à ce que des problèmes de santé la mènent à une retraite anticipée. Tout au long de sa vie adulte, le Centre national des Arts a été une présence constante, vibrante et enrichissante.

Elle garde un vif souvenir du premier spectacle auquel elle a assisté au CNA; il s’agissait du ballet Swan Lake, en 1969, peu après l’ouverture du Centre. Accompagnée de deux amies, Brenda a trouvé l’expérience « inoubliable et captivante — presque magique. »  Elle se souvient tout particulièrement des panneaux scintillants du « magnifique » rideau de scène. À ce jour, ses amis et elle se remémorent leur première visite, qui a marqué le début de son « histoire d’amour » avec le CNA.

Brenda est maintenant abonnée à trois séries : les séries Théâtre et Studio du Théâtre anglais, ainsi que Broadway Across Canada. Elle assiste également à d’autres spectacles et événements, et au total visite le CNA à une vingtaine de reprises au cours de l’année. Selon elle, « il y en a pour tous les âges et tous les goûts au Centre national des Arts. Son attrait est répandu et durable, et il joue un rôle essentiel au sein de notre capitale. »

À bien des égards, le CNA occupe également une place de choix au cœur de sa vie sociale. Toutes ses amies proches aiment également assister aux spectacles, et elles retrouvent généralement Brenda pour souper au restaurant du CNA, le café, avant chaque représentation. Entre le CNA, la musique (elle joue du piano classique), son bénévolat dans un centre de soins à longue durée, le programme de littératie qu’elle dirige et sa participation aux parties des Sénateurs, Brenda mène une vie bien remplie.

Brenda appuie financièrement la Fondation du Centre national des Arts depuis plusieurs années. Elle a également choisi d’appuyer la Fondation d’une autre façon : avec un don planifié dans son testament. C’était là pour elle une décision facile à prendre. Elle souhaitait exprimer sa reconnaissance pour toutes les années de plaisir et redonner à l’organisme. De plus, elle soutient que le CNA doit conserver son personnel de haut calibre et sa programmation diversifiée, qui font sa renommée partout au Canada et à travers le monde. Brenda est catégorique : « Le CNA a nourri mon âme, et je souhaite qu’il fasse de même pour les générations à venir. » 

Elle n’a pas désigné d’usage particulier pour son don planifié, certaine que la Fondation saura l’utiliser judicieusement pour combler les besoins les plus pressants. Si elle a un souhait, c’est qu’une partie de son don serve à exposer les jeunes à la musique, au théâtre et à la danse, afin qu’ils puissent développer une appréciation et un amour pour les arts qui durera toute une vie, comme ce fut le cas pour elle.   

Pourquoi ne pas faire comme Brenda et inclure un don à la Fondation du Centre national des Arts dans vos plans de succession? Tous les dons, peu importe leur taille, peuvent faire une réelle différence pour le centre par excellence des arts de la scène au Canada. Comme le dit Brenda : « Une fois rassemblés, les petits montants peuvent créer de grandes choses. Quelle façon idéale de rendre ce monde plus doux et agréable! »

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu