Des bisons et des canons : Le Wild West Show de Gabriel Dumont

Le Wild West Show de Gabriel Dumont © Illustration par Julie Charland

Le Wild West Show de Gabriel Dumont est un projet théâtral d’envergure né d’un désir : s’assurer que des pans majeurs du grand récit canadien ne tombent pas dans l’oubli et qu’ils soient communiqués aux générations qui viennent d’un bout à l’autre du pays.

L’objectif de l’équipe de création est de faire connaître l’histoire saisissante de Gabriel Dumont, chef militaire des partisans de Louis Riel et capitaine de la chasse aux bisons de Batoche, tout en portant un regard neuf et éclairant sur les luttes mémorielles entourant la résistance des Métis qui s’est déroulée de 1870 à 1885.

Les trois auteurs principaux de cette épopée – Jean Marc Dalpé, Alexis Martin et Yvette Nolan – ont réuni sept autres auteurs descendant des collectivités impliquées dans ces événements qui ont marqué l’histoire de l’Ouest canadien : les communautés métisse, autochtone, française et anglaise. Nommons-les : David Granger, Laura Lussier, Andrea Menard, Gilles Poulin-Denis, Paula-Jean Prudat, Mansel Robinson et Kenneth T. Williams.

« Chaque voix compte pour éviter qu’encore une fois l’histoire ne soit monopolisée par les vainqueurs… et ne serve qu’à renforcer un récit national qui a tendance à rendre bien lisse la trame des choses », affirment les initiateurs du projet.

Rappelons qu’en 1885, au lendemain de la pendaison de son ami Louis Riel, Gabriel Dumont prend la fuite et se réfugie aux États-Unis. Il y est recruté par Buffalo Bill, dont les gigantesques spectacles en plein air mettant en scène la vie du Far West sont célèbres à travers le continent.

Dans les journaux personnels de Riel, les auteurs ont découvert une lettre de Dumont disant qu’il aurait souhaité un jour reprendre ce même type de spectacle rodéo pour raconter une autre histoire : celle de la lutte des Métis canadiens pour la reconnaissance de leurs droits.

Aujourd’hui, l’imposante équipe derrière Le Wild West Show de Gabriel Dumont a pour ambition de réaliser ce voeu en signant une saga contemporaine, populaire et décomplexée, à l’atmosphère festive, qui tient compte des réalités historiques et actuelles.

« Ce show, c’est une célébration de la résilience de ces peuples », a déclaré Dalpé.

Le spectacle sera créé en première mondiale au Centre national des Arts le 18 octobre 2017, puis présenté à Montréal, à Winnipeg et à Saskatoon au cours de la saison 2017-2018.
 

Magazine Prélude – En manchette
Automne 2017

Parcourir des sujets similaires

Menu