50% de rabais sur les abonnements - 2 jours seulement - Ne manquez pas ça! (Compte à rebours :
)

Retour au bercail d’Angela Hewitt sur un CD avec l’Orchestre du CNA

Saluée mondialement comme l’une des plus grandes interprètes de Bach de tous les temps, la pianiste virtuose canadienne Angela Hewitt fait retentir la dernière note de son programme avec l’Orchestre du CNA. © Fred Cattroll
Durant l’enregistrement du CD sur deux représentations au Centre national des Arts, les spectateurs ont pris plaisir à observer la communication furtive entre la pianiste étoile canadienne Angela Hewitt et le chef d’o © Fred Cattroll
Réaction d’Angela Hewitt au généreux sens de l’humour du chef d’orchestre finlandais Hannu Lintu durant une répétition avant l’enregistrement en concert. © Fred Cattroll
Hannu Lintu consulte le basson solo de l’Orchestre du CNA Christopher Millard sur l’interprétation de la partition de Mozart. La définition des sonorités de ce nouveau CD de l’Orchestre du CNA a suscité d © Fred Cattroll
Sitôt après avoir salué le public, Angela Hewitt, le chef d’orchestre Hannu Lintu et le producteur Ludger Böckenhoff se sont précipités pour aller écouter l’enregistrement. Leur excitation &am © Fred Cattroll
After taking their bows onstage, Angela Hewitt, La pianiste canadienne Angela Hewitt salue une salle comble au Centre national des Arts lors de l’enregistrement en direct d’un CD sur deux représentations. « C’est ici ch © Fred Cattroll

Angela Hewitt et Mozart : pouvez-vous imaginer duo plus séduisant? Ce mois-ci, un nouvel enregistrement sur le vif est publié, et vous pouvez donc savourer à votre tour ce concert exceptionnel capté en direct. La pianiste de renommée mondiale lance son nouveau CD consacré à Mozart dans tout le pays le 10 juin – un album qu’elle a enregistré avec l’Orchestre du CNA à la faveur de deux concerts en juillet dernier. Le CD est distribuée par iTunes

Forte d’une maîtrise remarquable de l’instrument et d’un son des plus recherchés, Mme Hewitt collabore avec une multitude d’orchestres et de chefs d’orchestre sur la scène mondiale. Pour ce CD – qui s’inscrit dans sa quête de l’intégrale de Mozart – elle a choisi l’orchestre national du Canada pour la chaleur de ses timbres, et pour la puissance et la musicalité de ses solistes.

Les musiciens de l’Orchestre du CNA se sont montrés à la hauteur. En deux jours, ils ont répété, déchiffré les partitions, et émerveillé l’auditoire au fil des deux concerts qui ont fait salle comble. Le chef finlandais invité Hannu Lintu, un favori des  musiciens de l’Orchestre, a été égal à lui-même sur le podium, extraordinairement concentré et dynamique.

L’Orchestre du CNA est un « excellent orchestre mozartien ». 

« Il m’impressionne par l’énergie qu’il déploie sur le podium et par sa façon de tirer le meilleur d’un orchestre sans perdre de temps », a fait remarquer Mme Hewitt à un journaliste d’Ottawa. L’Orchestre du CNA, a-t-elle ajouté, est un « excellent orchestre mozartien », précisant que la maîtrise et la connaissance approfondie de ce répertoire que possèdent les musiciens de l’Orchestre lui laissent toute la latitude voulue pour jouer les notes d’ornement et pour s’exprimer librement.

Les deux soirées étaient marquées au sceau du Mozart le plus sublime, avec les concertos pour piano no 22 et no 24. Le public a savouré chaque instant de la prestation d’une Angela Hewitt radieuse, éblouissante, manifestement dans son élément – jouant de son Fazioli de prédilection sur la grande scène du CNA. Ses sourires aux musiciens et son contact visuel avec le chef d’orchestre témoignaient de son état de grâce.

Après le premier concert, Hannu et Angela se sont précipités dans le studio improvisé qu’on avait installé dans le sous-sol du CNA, sous la scène, pour écouter les pistes avec le réalisateur Ludger Böckenhoff. Les séances d’écoute, alimentées par des bagels de chez Kettleman’s, des fruits, du chocolat et un peu de vin rouge, se sont prolongées jusque tard dans la nuit. On a pris des notes, dressé des plans, et le lendemain soir, le concert en entier a été enregistré de nouveau, devant une deuxième salle comble au CNA. Une fois de plus, le trio s’est hâté d’aller écouter les pistes enregistrées, se demandant, à propos d’un passage précis : « L’avons-nous bien capté cette fois?... Oui! Ça y est. Superbe! » Quelles infimes nuances entendaient-ils, nous ne le saurons probablement jamais. Mais les voir à l’œuvre a été une expérience fascinante. Avec le lancement du CD le 10 juin, les Canadiens et, bien entendu, les mélomanes du monde entier ont enfin la chance d’entendre le résultat final.

« Le CNA, c’est chez moi. »

« Le CNA, c’est chez moi », affirme Mme Hewitt. C’est une affirmation presque banale de la part de cette artiste canadienne célèbre dans le monde entier; mais elle témoigne éloquemment de son profond attachement au Centre national des Arts – pour ses efforts novateurs en matière d’éducation musicale, pour son appui aux jeunes artistes canadiens auxquels il offre une scène et des débouchés, et pour l’expression – devant son public international – de son propre amour pour le Canada, son pays.


Événements connexes

Menu