Vendredis à la Quatrième

Artistes canadiens émergents

Les billets sont en vente à seulement 15 $, ou 10 $ pour les étudiants. 

Joignez-vous à nous tous les vendredis à la Quatrième salle pour des concerts légers et dynamiques offerts dans une ambiance décontractée. Ces concerts vous feront découvrir des artistes émergents des quatre coins du pays. Arrivez tôt pour prendre un verre avant le spectacle.  

Aimez-vous la musique canadienne? Économisez 10 % à l’achat d’un forfait de trois concerts ou plus.

  1. Play

    Sam Harvey

    Quatrième Salle

    Raconteur doué doté d’un phrasé bien à lui, Sam trace des portraits en chanson avec l’aplomb d’un vétéran, oscillant entre l’humour et la poésie. Il est Finaliste de au concours Ma Première Place des Arts en 2016, où le jury salue ses talents d’auteur. Après un premier extrait Belle Montréalaise qui se hisse au TOP des palmarès radio, il a lancé en octobre 2017, son premier album, Tirer des leçons, aux accents, folk-rock-country-pop.

  2. Play

    Sarah Bradley

    avec Amanda Lowe

    Quatrième Salle

    Sarah Bradley

    La voix de Sarah Bradley brille comme un feu de camp. Émergeant comme un nouveau talent formidable de la scène musicale franco-ontarienne à la fin des années 2000, elle a été immédiatement recrutée comme chanteuse du groupe émergent électro-pop, FEVERS. Le groupe fut presque immédiatement acclamé pour ses rythmes puissants et lignes mélodiques accrocheuses.

    Amanda Lowe

    Née au Sri Lanka, grandit à l'Île-du-Prince-Édouard et habitant à Ottawa, Amanda Lowe Warnakulasuriya est une chanteuse-compositeur trilingue qui écrit de la musique douce, crève-coeur, et enchanteresse. Avec seulement sa voix, sa guitar, un brin de réverbération, et son humour farfelu, elle crée une ambiance chaleureuse et accueillante - soulignant les moments sombre, et ensoleillé de la vie.

  3. Play

    Quelques notes suffisent pour être aspiré dans l'univers de Charles-Antoine Gosselin où l'on se retrouve suspendu hors du temps. Poétique, intime et intense, BLEU SOLEIL est l'aboutissement d'un projet solo qui démarre sur les chapeaux de roues: participation aux Concerts SiriusXM 2017 et le Grand Prix du Festival de Petite-Vallée en 2016. Atmosphérique et lumineux, avec juste ce qu'il faut d'humour pour nous hameçonner davantage.

  4. Play

    Hannah Epperson

    avec Keturah Johnson

    Quatrième Salle

    Une explosion de couleurs, de tendresse et de poésie en toute douceur. Accompagnée d’un violon, d’une pédale loop et de sa propre voix, Hannah Epperson crée une tension musicale, honnête et sans prétention.

  5. Play

    Céleste Lévis

    Quatrième Salle

    Dotée d’une formidable voix et d’un calme surnaturel, Céleste Lévis, de Timmins, fait une percée remarquée dans l’élite des auteures-compositrices-interprètes du pays. Captivant les publics avec ses puissantes ballades et une présence sur scène émouvante, la talentueuse Franco-Ontarienne a déjà raflé un éventail de prix, obtenant notamment cinq nominations l’an passé au gala Trille d’Or.

  6. Play

    Christina Martin

    Quatrième Salle

    Si le denim à l’état pur avait une sonorité, il serait un refrain de Christina Martin. S’inscrivant dans la grande tradition des chansons canadiennes d’autoroute, les compositions de Martin sont du rock de juke-box sans artifice qui séduit la génération adepte de bière artisanale. Lauréate de nombreux East Coast Music Awards, Christina Martin a fait ses premières armes à Austin, Texas. Elle est de retour avec Impossible To Hold, son album le plus personnel et le plus ambitieux à ce jour.

  7. Play

    Cindy Doire

    Quatrième Salle

    Cette jeune artiste à la voix riche et unique, crée des mélodies oniriques et émouvantes qui vous charment tout en douceur. Son folk rock aux infexions de jazz roots évoque les anciens cabarets feutrés, les lumières tamisées et la nostalgie des confidences chuchotées. Dotée d’un charme naturel indéniable, Cindy réussit sur scène (et sur disque) à nous démontrer une confiance inébranlable en son oeuvre. Une artiste qui sait mettre ses efforts, son courage et sa détermination sans égal à profit. Elle fait illuminer ses enregistrements par tout ce qu’elle est : une personne sensible et vraie, doublée d’une artiste complète et autonome. Elle nous invite à nous éloigner de la banalité et à tendre l’oreille à sa trame sonore musicale intérieure.

  8. Play
  9. Play

    L’une des figures de proue de la musique de la République centrafricaine, Laetitia Zonzambé a élu domicile à Montréal depuis maintenant plus de dix ans. Laetitia marie tout naturellement les rythmes et les textures de la musique populaire traditionnelle centrafricaine, la musique soul contemporaine et les influences caribéennes. Elle accompagne actuellement son plus récent album, Sanza Soul. Il faut absolument voir Laetitia Zonzambé sur scène – ses spectacles sont légendaires!

  10. Play

    Shawn Jobin

    Quatrième Salle

    Poétique et obscur, l’artiste de hip-hop fransaskois Shawn Jobin concilie des récits sociaux recherchés à des rythmes fougueux. Gagnant d’un prix Trille Or, Jobim s’est donné en spectacle à d’innombrables festivals du Canada et de partout au monde, et a conquis ses fidèles admirateurs par l’entremise de ses prestations électrisantes et hypnotiques.

  11. Boyhood

    Quatrième Salle

    Lorsque Caylie Runciman a commencé à s’appeler Boyhood, il s’agissait d’un clin d’œil à la nostalgie de l’enfance. Sept ans plus tard, le pseudonyme et le nom – tout comme les envoûtants hymnes à l’amour – ne sont plus qu’un. Le cran des rythmes de guitare et les vers à l’humour pince-sans-rire de ses œuvres ouvrent la voie à des lignes de synthé saugrenues et à de délicates harmonies. Cependant, à la manière d’un manège tordu ou d’une confiserie dans un quartier sordide, la pop impeccable de Runciman cache un côté obscur. Sa magie noire, constituée à parts égales d’ecstasy et de peines de cœur, s’affirme sans ménagement. Au centre de toutes ces couleurs vives se manifestent la joie et la douleur de savoir ce que grandir signifie.

  12. Play

    Matiu

    Quatrième Salle

    Matiu vient de la Côte-Nord et fait partie de ces artistes à l'opposé des artistes à paillette : bien ordinaire et tranquille, il est le mélange musical de Neil Young et ZZ Top. Sa musique cherchent à comprendre les relations humaines, l'identité et, en bout de ligne, le sens de la vie, celle de la réserve comme celle de la ville. Ayant à coeur de conscientiser le monde, cet auteur-compositeur-interprète de la communauté de Mani- Utenam raconte ce qu'il voit dehors, où se situe ce qu'il aime appeler l'indien 2.0. Rassembleur, «parmi les gens», Matiu fait dérailler sa voix brute tel un bois qu'on n'aurait pas sablé, pour donner du plaisir aux autres et montrer les deux côtés de la médaille. Il est un artiste toujours en conversation qui savoure une vie «toute croche calculée».

  13. Play

    Cody Coyote

    Quatrième Salle

    De descendance ojibwée et irlandaise, Cody Coyote se hisse rapidement parmi les artistes de hip-hop les plus reconnaissables et inspirants d’Ottawa. Ses prestations fougueuses fusionnent un profond lyrisme à des récits inspirants se fondant sur ses observations de la vie moderne, tout en rendant hommage à ses ancêtres de la bande de Matachewan. Son plus récent album, Mamawi (« tous ensemble » en anishinaabemowin), explore des idées de changement positif par le biais de l’intimité, de l’amour et de l’unité.

  14. Play

    Tanika Charles

    Quatrième Salle

    En quelques années seulement, Tanika Charles a reçu une nomination aux prix Polaris, puis est passée d’artiste émergente prometteuse à interprète dominante et incontournable de la scène soul canadienne. La musique qu’elle propose, moderne et palpitante au possible, n’a rien des clichés d’autres époques. Grâce à son sourire charmeur et à sa fraîcheur irrésistible, la chanteuse d’Edmonton aborde des sujets autobiographiques avec aplomb et vulnérabilité : si Tanika chante, c’est qu’elle a vécu.

  15. Play

    Slack Bridges

    avec Rita Carter

    Quatrième Salle

    Représentant l’élite du soul rétro, du R&B des années 1960 et du jazz-funk fusion, la formation ottavienne Slack Bridges est en train de devenir l’un des groupes les plus populaires en ville. Ses ardentes prestations en direct sont comme une fête de quartier estivale joyeuse et sans prétention. Son premier album longue durée, Joy of Joys, a été lancé à la fin de 2017.

    Rita Carter

    Tenace et authentique, l’auteure-compositrice-interprète Rita Carter est une figure irremplaçable du soul acoustique. Artiste bien-aimée dans sa ville natale d’Ottawa, elle trouve l’équilibre dans sa carrière de musicienne en organisant des ateliers et des activités communautaires. La musique de Carter repose sur une foi inébranlable dans la compassion et une quête incessante de paix.

  16. Play

    Moonfruits

    Quatrième Salle

    Groupe sur scène, couple dans la vie, le duo Moonfruits crée un folk qui donne voix à ses valeurs et son imaginaire. Guidées par le banjo et la guitare, les harmonies envoûtantes de Moonfruits transportent le public dans un univers qui célèbre le pouvoir rassembleur du quotidien. 

     

Menu