DES ÉLÈVES DU CAP-BRETON SE RENDRONT SUR LE TERRITOIRE DE LA NATION ESKASONI POUR UNE JOURNÉE D’ART ET DE MUSIQUE SOUS LES THÈMES DU PARDON ET DE LA GUÉRISON

La journée « Apiksiktuaqn » réunit des musiciens de l’Orchestre du CNA, de Symphony Nova Scotia et les réputés artistes de la nation Eskasoni Ursula Johnson et Richard Poulette

OTTAWA, 27 février 2019 — Plus de 200 élèves de différentes écoles du Cap-Breton, des musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia, de même que les réputés artistes mi’kmaq Richard Poulette et Ursula Johnson, de la nation Eskasoni, seront réunis sur les terres de la Première nation Eskasoni le lundi 11 mars pour une journée de musique et d’art sous le signe du pardon et de la guérison.

La journée se déroulera à la Allison Bernard Memorial High School sous le thème Apiksiktuaqn, mot mi’kmaq signifiant « pardon et guérison ». La matinée sera consacrée à des ateliers de musique et d’art, et l’après-midi, à un spectacle unique en son genre. Des élèves en musique travailleront avec le directeur musical de l’Orchestre du CNA, Alexander Shelley, ainsi qu’avec des musiciens de l’Orchestre et de Symphony Nova Scotia, afin d’interpréter ensemble Forgiveness. À l’origine, il s’agit d’une chanson du duo de la nation Eskasoni Morningstar (formé du regretté Pi’kun Poulette et de Richard Poulette), ayant remporté un East Coast Music Award; elle relate l’expérience de Pi’kun Poulette au pensionnat Shubenacadie.

L’Orchestre du CNA a commandé au compositeur métis Ian Cusson un arrangement de la chanson pour harmonie, arrangement qui a été transmis aux écoles participantes. M. Poulette et M. Cusson présenteront la chanson au public lors du spectacle en après-midi. M. Poulette interprétera également à cette occasion des chansons de son répertoire.

Une autre artiste réputée de la nation Eskasoni et lauréate d’un Prix Sobey pour les arts, Ursula Johnson, animera, quant à elle, un atelier de théâtre inspiré d’un récit mi’kmaq de la région; les élèves mettront ensuite en scène le fruit de leur travail. Cet atelier est organisé en collaboration avec le nouveau Théâtre autochtone du Centre national des Arts, qui amorcera sa toute première saison en septembre 2019, dont la mission comprend un volet communautaire national.

Enfin, un petit groupe d’élèves de l’école Allison Bernard et leur professeur de musique, Carter Chiasson, interpréteront une chanson inédite sur le thème de la journée.

« C’est pour nous un honneur d’être de retour sur le territoire de la nation Eskasoni à l’occasion de cette journée rassembleuse de musique et d’art, note le directeur musical Alexander Shelly. La musique et les arts nous permettent d’être nous-mêmes, d’adopter une nouvelle perspective sur le monde et de mieux nous comprendre sur tous les plans. »

« Nous sommes enthousiastes à l’idée que nos élèves aient l’occasion de travailler non seulement avec des musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia, mais également avec des artistes de la nation Eskasoni aussi réputés que Richard Poulette et Ursula Johnson pour faire de la musique et raconter des histoires sur des thématiques propres à notre communauté, souligne Newell Johnson, directeur de la Allison Bernard Memorial High School. Voilà une occasion unique et extrêmement significative. »

Après le concert, tous les musiciens et artistes poursuivront cette journée d’échange en participant à des ateliers animés par des artistes locaux et portant notamment sur les danses de pow-wow et le perlage.

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

MATINÉE

9 h – 10 h 30

Des élèves de la Allison Bernard Memorial High School participent à des ateliers de scénographie et d’interprétation théâtrale reliés à un récit mi’kmaq de la région et animés par Ursula Johnson.

9 h 30 – 10 h 30

Près de 200 élèves du Cap-Breton se joignent aux élèves de la Allison Bernard Memorial High School de la communauté d’Eskasoni.

Les élèves en musique participent à des ateliers animés par des musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia portant sur les techniques instrumentales et un répertoire présélectionné en vue d’une prestation en après-midi.

Le directeur musical Alexander Shelley anime un atelier à l’intention des enseignants sur la direction d’orchestre et d’harmonies.

Le compositeur Ian Cusson anime un atelier de composition pour un groupe choisi d’élèves.

10 h 45 – 12 h

Répétition générale pour les élèves et artistes invités (musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia, Alexander Shelley et Ursula Johnson).

APRÈS-MIDI

13 h – 14 h

Spectacle pour les élèves des écoles locales et les membres de la communauté à la Allison Bernard Memorial High School.

Forgiveness (harmonie regroupant des élèves des écoles du Cap-Breton, des musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia), sous la direction d’Alexander Shelley;

Pièce de théâtre sur une thématique mi’kmaq locale;

Prestation de Richard Poulette;

Chanson inédite interprétée par un petit groupe d’élèves de l’école Allison Bernard et leur professeur Carter Chiasson;

Prestation de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia.

15 h – 18 h

Les participants, y compris les musiciens de l’Orchestre du CNA et de Symphony Nova Scotia, participent à des ateliers animés par des artistes mi’kmaq, notamment sur le perlage et les danses de pow-wow.

L’ORCHESTRE DU CNA ET LA COMMUNAUTÉ D’ESKASONI

L’Orchestre du CNA et la communauté d’Eskasoni entretiennent une solide relation depuis cinq ans. Tout a débuté en 2014 lorsque l’Orchestre du CNA a commandé au compositeur John Estacio une œuvre orchestrale intitulée I Lost My Talk, basée sur un texte de la poétesse mi’kmaq Rita Joe, originaire de la communauté d’Eskasoni. L’œuvre a reçu un accueil enthousiaste lors de sa création au Centre national des Arts en 2016. La même année, des élèves d’Eskasoni ont participé au Rita Joe Song Project, lequel invitait les élèves de partout au Canada à composer des chansons et à faire des vidéoclips inspirés des poèmes de Rita Joe. La chanson des jeunes d’Eskasoni, intitulée « Gentle Warrior », a été finaliste pour un prix de l’Association de la musique de la Côte est en 2017.

Alexander Shelley et l’Orchestre du CNA, en compagnie des artistes invités James Ehnes et Monique Mojica, se sont produits à Eskasoni en 2017, dans le cadre de la tournée Canada 150 de l’Orchestre, animant aussi des ateliers à l’intention des élèves de l’école Allison Bernard; ils ont de plus présenté un concert au Dan K. Stevens Memorial Arena, interprétant notamment I Lost My Talk devant un public composé d’élèves et de membres de la communauté. L’Orchestre et une élève d’Eksasoni, Kalolin Johnson, ont également interprété « We Shall Remain (It Wasn’t Taken Away) », une chanson écrite par cette dernière, en collaboration avec son père Tom Johnson et Carter Chiasson, professeur de musique à la Allison Bernard Memorial High School. L’Orchestre du CNA et Kalolin Johnson ont par ailleurs interprété cette chanson en tournée à Halifax et lors du gala du CNA à l’automne 2017. I Lost My Talk, qui fait partie d’un ensemble de quatre œuvres orchestrales et multimédias composant la série Réflexions sur la vie, a, de son côté, été jouée partout au pays dans le cadre de la tournée Canada 150; elle rejoindra un auditoire international en mai 2019, puisqu’elle figure au programme de la tournée européenne de l’Orchestre organisée à l’occasion du 50e anniversaire du CNA.

La journée Apiksiktuaqn du 11 mars s’inscrit dans le cadre du programme Vive la musique au Canada atlantique, une initiative qui reçoit l’appui du Conseil des arts du Canada présentée en partenariat avec Symphony Nova Scotia. Ce programme est également rendu possible grâce au soutien de Fred et Elizabeth Fountain, de la Fondation John & Judy Bragg, de la Fondation Crabtree, de la Fondation de la famille Slaight et du partenaire principal TD. Ian Cusson participe à Carrefour, une résidence de perfectionnement professionnel d’une durée de deux ans offerte à des compositeurs émergents de diverses cultures ou autochtones, qui ont ainsi l’occasion de travailler avec l’Orchestre du CNA; ce programme est présenté en partenariat avec le Conseil des arts du Canada.

À PROPOS DU CENTRE NATIONAL DES ARTS DU CANADA

Le Centre national des Arts (CNA) collabore avec des artistes et des organisations partout au Canada afin de créer une vibrante scène nationale dans le domaine des arts du spectacle, et agit comme catalyseur de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs d’un bout à l’autre du pays. Inauguré le 2 juin 1969, le Centre célèbre en 2019 ses 50 ans d’existence avec un large éventail de spectacles et d’événements spéciaux offerts tout au long de l’année. Carrefour des plus grands talents créateurs canadiens, le CNA privilégie les choix audacieux dans chacun de ses volets de programmation : l’Orchestre du CNA, le Théâtre français, le Théâtre anglais, la Danse, CNA Présente et le Théâtre autochtone, qui lancera sa première pleine saison à l’automne 2019. Par l’entremise de son Fonds national de création, le Centre investit annuellement jusqu’à 3 M$ dans 15 à 20 créations ambitieuses d’artistes et d’organisations artistiques de partout au Canada. Il est aux avant-postes en matière de programmation enfance-jeunesse et d’activités éducatives, procurant de la formation aux artistes et des ressources aux enseignants des quatre coins du pays. Et il fait œuvre de pionnier dans l’utilisation des nouveaux médias en braquant les feux sur les scènes du Canada grâce à sa Lanterne Kipnes, plus grande installation à écrans DEL transparents en Amérique du Nord; en offrant du télé-enseignement à des élèves et des jeunes artistes du monde entier; en créant des fichiers balados très prisés; et en proposant un large éventail de concerts sur demande de l’Orchestre du CNA. L’immeuble du CNA a récemment fait l’objet de deux importants projets de renouvellement, généreusement appuyés par le gouvernement du Canada. Ces projets ont permis de réorienter le CNA vers le centre-ville; de rendre ses espaces plus accueillants et accessibles; et de remettre ses salles de spectacles et équipements de production aux normes contemporaines. Le CNA est le seul centre des arts de la scène multidisciplinaire bilingue au Canada, et l’un des plus grands établissements du genre au monde.

À PROPOS DE SYMPHONY NOVA SCOTIA

Symphony Nova Scotia est l’orchestre symphonique officiel de la Nouvelle-Écosse. Basé à Halifax, l’orchestre se produit dans l’ensemble de la province et s’impose comme un fer de lance de la communauté culturelle de cette région. Par ses concerts à guichets fermés, ses événements gratuits pour toute la famille, les jeunes et les aînés, ainsi que ses partenariats éducatifs, Symphony Nova Scotia offre à son public des expériences musicales mémorables. Pour en savoir plus sur l’Orchestre, écouter des œuvres en ligne ou acheter des billets pour les concerts, visitez symphonynovascotia.ca!

-30-

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUEZ AVEC  

Mary Gordon
Conseillère principale, Communications
Centre national des Arts
(613) 947-7000, poste 849
Mary.Gordon@nac-cna.ca

SUR PLACE : Geneviève Cimon
Directrice, Éducation musicale et rayonnement dans la collectivité
Centre national des Arts
Cell. : (613) 290-5801
Genevieve.Cimon@nac-cna.ca

Menu