Jan Lisiecki joue Beethoven

L'OCNA en direct

Le pianist Jan Lisiecki © Christoph Köstlin
Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Piano
  • JESSICA HUNT Climb
  • Beethoven Concerto pour piano no 3
  • DVOŘÁK Symphonie no 9, « Du Nouveau Monde »
  • Événement en personne

En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, le Théâtre anglais et le Théâtre autochtone du CNA offrent un nombre limité de billets de faveur aux donateurs pour des avant-premières désignées. Souvent, avant la représentation, un membre de l’équipe artistique de la production donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs.

L’Orchestre du CNA est ravi de collaborer pour une toute première fois avec la chef invitée Lina Gonzalez-Granados. Cette brillante artiste colombienne-américaine a reçu, en 2021, la médaille d’excellence Sphinx. Elle est aussi fondatrice et directrice artistique de l’ensemble Unitas. Son flair pour le répertoire de l’opéra comme pour celui de l’orchestre lui a valu une reconnaissance à l’international. 

Nous accueillons aussi le pianiste et ami de longue date de l’Orchestre Jan Lisiecki, qui est de retour dans la Salle Southam pour jouer le magnifique Concerto pour piano no 3 de Beethoven. « Mon histoire avec la musique de Beethoven a probablement débuté de façon concrète avec le troisième concerto pour piano. Je me rappelle avoir joué celui-ci assez jeune. Les premières notes sont sombres et remplies d’émotions, et l’œuvre dévie de sa trajectoire à de nombreuses reprises, mais sans jamais la perdre de vue. » 

Commandée par l’Orchestre de Philadelphie, l’œuvre Climb de Jessica Hunt se veut une exploration sonore de l’expérience physique de l’artiste en tant que personne vivant avec un handicap et une maladie chronique. Un voyage bouleversant et plein d’espoir qui évoque les craintes et l’exaltation. L’Orchestre du CNA est très fier de présenter la première canadienne de Climb et d’accueillir sur scène une voix extraordinaire qui fait briller l’art et l’inclusion. 

Écouter la Symphonie no 9, Du Nouveau Monde de Dvořák, c’est se laisser transporter par un joyeux nuage de musique non seulement classique, mais aussi éternelle. Écrit par le grand compositeur lorsqu’il était directeur du Conservatoire national de musique d’Amérique (1892-1895), Du Nouveau Monde est sans contredit l’une des symphonies les plus aimées de tous les temps. En fait, Neil Armstrong en a apporté un enregistrement audio lors de la mission Apollo 11, celle qui s’est conclue par un petit pas pour l’Homme sur la Lune. 

Menu