Le CNA prolonge les annulations et les reports d'événements jusqu'au 31 août

Boston Ballet

Fancy Free • ELA, Rhapsody in Blue • Blake Works I

Ce retour du Boston Ballet sur nos scènes était très attendu. Il s’agit de l’une des compagnies de ballet les plus en vue, qui continue de faire revivre les classiques tout en créant des projets novateurs sous la direction inspirée de Mikko Nissinen. Mikko, qui entretient des liens privilégiés avec le Canada en raison de son illustre passé comme directeur artistique de l’Alberta Ballet, a travaillé étroitement avec nous pour développer ce programme triple éclectique qui met en lumière les talents exceptionnels des danseurs, lesquels se meuvent au son d’une musique magnifique et variée.

Entrez dans l’univers de la danse au CNA!


Programme

Fancy Free (35 minutes)

Entracte (20 minutes)

ELA, Rhapsody in Blue (19 minutes)

Entracte (20 minutes)

Blake Works I (35 minutes)

À propos du Boston Ballet

Depuis 1963, les ballets classiques, néoclassiques et contemporains présentés par le Boston Ballet, renommés dans le monde entier, et l’engagement de la compagnie en faveur d’un enseignement de la danse de haut niveau et du rayonnement dans la collectivité, ont fait de cette institution un chef de file dans sa discipline.

Sous la conduite du directeur artistique Mikko Nissinen et de la directrice générale Meredith (Max) Hodges, la compagnie regroupant 69 danseurs de 11 nationalités présente un répertoire varié et très applaudi qui embrasse aussi bien les ballets classiques intégraux que les chefs-d’œuvre de George Balanchine ou les œuvres nouvelles et les créations mondiales des plus brillants chorégraphes d’aujourd’hui, comme Jorma Elo, chorégraphe en résidence, William Forsythe, Jiří Kylián et Helen Pickett. Le Casse-Noisette primé du Boston Ballet, chorégraphié par Nissinen, est une tradition en Nouvelle-Angleterre.

En 2009, le New York Times rendait hommage au répertoire du Boston Ballet, « l’un des plus éclectiques au pays », et en 2010, saluait ses danseurs « à la hauteur des standards nationaux et internationaux les plus élevés ». En 2016, le Boston Ballet a annoncé un partenariat de longue durée avec le chorégraphe de renommée mondiale William Forsythe; la compagnie a présenté à ce jour le ballet intégral Artifact de ce dernier, en février 2017, et a créé Playlist (EP) en 2019.

La compagnie présente sa saison complète dans l’historique Citizens Bank Opera House, salle de 2 500 places, et est domiciliée dans une installation de pointe conçue par l’architecte Graham Gund, sise dans le quartier South End de Boston. Le Boston Ballet tourne aussi sur la scène nationale et internationale; il s’est notamment produit à Paris (2019); au Lincoln Center et au Kennedy Center (2014); à Londres (2013); à Helsinki (2012); en Espagne (2010 et 2007); à Ottawa (2010); et à Séoul (2008).

Les réalisations du Boston Ballet, alliées au généreux et prestigieux appui de sources de financement locales et nationales, ont propulsé la compagnie aux avant-postes de la scène mondiale de la danse.
 

Le Boston Ballet remercie chaleureusement les partenaires institutionnels suivants :

Boston Cultural Council

The Boston Foundation

Klarman Family Foundation

Massachusetts Cultural Council

National Endowment for the Arts

Fancy Free

Avec l’Orchestre du CNA

Creation mondiale : 18 avril 1944, Ballet Theatre (maintenant American Ballet Theatre)

Première du Boston Ballet : 10 mai 2012

Chorégraphie : Jerome Robbins

Musique : Leonard Bernstein*

Décors : Oliver Smith

Costumes : Kermit Love

Mise en scene : Jean-Pierre Frohlich

Éclairages : Les Dickert (d’après la conception originale de Ronald Bates)

Créé en 1944, Fancy Free est le premier ballet que Jerome Robbins ait chorégraphié et marquait sa collaboration inaugurale avec un jeune compositeur, alors en pleine ascension, du nom de Leonard Bernstein. Le ballet met en scène des marins en permission à terre à New York dans les années 1940. Fancy Free a aussitôt connu un immense succès et a inspiré la comédie musicale intégrale On the Town, couronnée d’un prix Tony. Le Boston Ballet a présenté Fancy Free pour la première fois en 2012, inspirant à Karen Campbell du Boston Globe ce commentaire : « une œuvre débordant de sens comique et d’invention chorégraphique. »

* En vertu d’une entente avec Boosey & Hawkes, Inc., unique éditeur et titulaire des droits d’auteur pour Leonard Bernstein Music Publishing Company LLC.

ELA, Rhapsody in Blue

Avec l’Orchestre du CNA

Création mondiale : Boston Ballet, 16 mai 2019

Musique : George Gershwin

Chorégraphie : Paulo Arrais

Costumes : Mikko Nissinen

Éclairages : Brandon Stirling Baker

La création mondiale d’ELA, Rhapsody in Blue du premier danseur Paulo Arrais a eu lieu en 2019. Avec une distribution de 14 danseurs entourant une unique danseuse, l’œuvre est réglée sur le jazz sensuel de George Gershwin, dans un décor et des costumes de Mikko Nissinen. Inspiré par la mère du chorégraphe et d’autres figures féminines, le ballet relate l’histoire éminemment personnelle d’une femme qui déjoue les attentes et se dresse contre l’adversité. Arrais espère que ce ballet suscitera des échanges tout en célébrant les femmes fortes du monde entier.

Blake Works I

Création mondiale : 4 juillet 2016, Ballet de l’Opéra de Paris, Palais Garnier, Paris, France

Première du Boston Ballet : 7 mars 2019

Chorégraphie : William Forsythe

Musique : James Blake*

Décors : William Forsythe

Costumes : William Forsythe et Dorothee Merg

Éclairages : William Forsythe et Tanja Ruehl

Conception sonore : Neils Lanz

Mise en scène : Christopher Roman, Stefanie Arndt et Jill Johnson

Blake Works I est une œuvre pour 21 danseurs réglée sur la musique de l’album The Colour in Anything du musicien britannique James Blake, cité pour un prix GRAMMY. William Forsythe dédie ce ballet à tous les enseignants qui nous ont permis de découvrir les joies d’un travail rigoureux. Créé en 2016 par le Ballet de l’Opéra de Paris, Blake Works I a été qualifié « d’exubérance pure » par Roslyn Sulcas du New York Times.

* Interprétée avec l’autorisation du Robbins Rights Trust.

Patricia Cordingley

Les arts en héritage

Le spectacle de ce soir est dédié à la mémoire de la regrettée Patricia (Pat) Cordingley. Au cours d’une longue carrière dans les affaires internationales, elle a voyagé partout dans le monde, mais Ottawa a toujours été son chez-soi. Une fois à la retraite, Pat a redonné à la collectivité en soutenant avec ferveur des organisations culturelles locales et nationales, y compris la Fondation du Centre national des Arts.

Pat a choisi d’immortaliser sa passion pour les arts de la scène par un legs à la Fondation du Centre national des Arts. Le CNA est rempli de gratitude à l’égard de Pat pour son engagement en faveur de l’interprétation, de la création et de l’apprentissage pour les années à venir.


Menu