La Symphonie pastorale de Beethoven

  • Beethoven Symphonie no 4
  • Beethoven Symphonie no 6, « Pastorale »

« Un titan qui lutte avec les dieux » : c’est en ces termes bien choisis que Richard Wagner évoquait Beethoven et sa musique.

La Symphonie no 4 porte la marque inimitable du hardi compositeur : puissance évocatrice, manipulations audacieuses de l’harmonie et de la tonalité, architecture forgée par un esprit novateur et inventif.

Bien que la Quatrième soit moins souvent jouée, elle n’en demeure pas moins une œuvre représentative de la période médiane de Beethoven, qui a vu naître des compositions aussi populaires que la Sonate pour piano « Appassionata », le Concerto pour piano no 4 et le Concerto pour violon. La Quatrième symphonie, en particulier, se distingue par son exubérance, vigoureusement propulsée à travers chaque mesure avec cet élan primordial et spectaculaire qui fait la marque de Beethoven.

Immense compositeur dont l’influence s’étend au-delà des siècles, Beethoven est, pour beaucoup, l’image même du compositeur romantique. Dans les cinq mouvements de sa Symphonie no 6, dite « Pastorale », Beethoven brosse un tableau de la campagne plus évocateur qu’aucun peintre n’en aurait pu exécuter. Fermez les yeux et laissez les sons dépeindre les scènes magnifiques décrites par Beethoven : l’arrivée à la campagne, le trajet jusqu’au ruisseau salué par les chants des oiseaux, et la fête paysanne. Mettez-vous à l’abri de l’orage, puis délectez-vous du calme divin qui suit la tempête.

Durée

Durée approximative de 2 heures avec entracte.

Menu