Q&A: Nelson McDougall, Gestionnaire de l'Orchestre du CNA et des tournées

Nelson McDougall, Gestionnaire de l'Orchestre du CNA et des tournées © Remi Thériault

Q. Comment résumeriez-vous la tournée européenne du 50e anniversaire de l’Orchestre du CNA (du 10 au 26 mai)?

R. Neuf concerts, cinquante activités éducatives, sept villes, soixante-dix musiciens, cinq solistes canadiens et la musique de six compositeurs canadiens.

Q. Quel est votre rôle?

R. Je suis un peu le « coordonnateur en chef » de la tournée, du budget aux déplacements en passant par la programmation, les réservations, les activités éducatives et la publicité. Je veille aussi à ce que l’équipe de tournée travaille de concert.

Q. Ce sont de grandes responsabilités!

R. Oui, mais c’est très gratifiant de voir l’Orchestre du CNA jouer dans les plus grandes salles de concert du monde.

Q. Qu’est-ce qui vous empêche de dormir?

R. Ma liste de choses à faire, alias « l’Hydre » : dès qu’on abat une tâche, deux autres la remplacent. La clé, c’est de se concentrer sur ce qu’on peut faire.

Q. Combien de tournées avez-vous organisées?

R. Ce sera ma quatrième. Après celle-là, j’aurai fait 70 000 km avec l’Orchestre du CNA.

Q. Quel est le pire imprévu que vous ayez eu à régler en tournée?

R. En 2014, le matin de notre départ pour la tournée au Royaume-Uni, notre correspondance à Francfort a été annulée. J’ai dû replacer 100 personnes en catastrophe. Après des heures au téléphone avec Air Canada, nous avons réussi à partir le soir même. Une affaire de rien!

Parcourir des sujets similaires

Menu