EN DIRECT : Atelier de création de cerceaux avec Allex Wells

Entrevue avec Jacquie Comrie

Jacquie Comrie

Entrevue avec Jacquie Comrie, artiste multidisciplinaire réputée de Toronto, dont l’installation Couleurs, bien-être et espoir sera présentée sur les écrans de la Lanterne Kipnes pendant les Fêtes. Cette installation visuellement percutante et pleine de vitalité, centrée sur les couleurs, leurs qualités et leurs bienfaits, a été créée pour favoriser le bien-être et l’espoir, indispensables à l’heure actuelle.

- - -

Quel impact la pandémie a-t-elle eu sur votre travail?

La pandémie est une période très éprouvante à tous les niveaux. Mais elle m’a aussi permis d’atteindre de nouveaux sommets dans ma pratique artistique. J’ai pu canaliser toutes mes émotions et tout ce qui arrivait dans mes œuvres. L’art a vraiment été source de guérison pour moi pendant la pandémie.

Comment avez-vous réagi à l’annonce de cette commande?

C’est la première fois que je fais quelque chose de ce genre. J’avais déjà fait plusieurs installations numériques, mais rien d’une telle envergure avec des projections. Ce projet m’intéressait beaucoup. L’Univers fonctionne bien étrangement, parfois! Je suis reconnaissante au CNA de cette commande, et j’ai hâte de voir l’effet sur la Lanterne.

Comment vous êtes-vous intéressée aux couleurs?

Je suis née au Panama et j’y ai grandi. Ce pays a joué un grand rôle dans ma vie en ce qui concerne la culture. Le Panama est rempli de couleurs – la plage, l’océan, le soleil. Mais cela dépasse la dimension visuelle. La population est colorée, tel un carnaval. On a une profonde impression d’énergie, de vivacité. Mais quand je suis venue au Canada à l’âge de 16 ans, j’ai eu un choc : il n’y avait pas tellement de couleurs à Toronto. C’était le mois de février, et tout était gris. Cela m’a beaucoup frappée, puisque je venais d’un milieu dynamique, coloré, rempli de vitalité.

Quel(s) lien(s) voyez-vous entre les couleurs et la santé mentale?

J’ai toujours été franche en ce qui a trait à mes mes propres défis de santé mentale. Pendant de nombreuses années, je n’avais pas accès aux ressources et au soutien dont j’avais besoin. J’ai dû composer avec l’anxiété et la dépression pendant mes études universitaires. Puis j’ai commencé à m’intéresser à la psychologie des couleurs, et je me considérais comme un cas à analyser. Comme j’adore les couleurs, j’y ai toujours eu recours dans mes œuvres, mais je me suis ensuite mise à les utiliser plus intentionnellement. J’ai réalisé la manière dont elles m’affectaient mentalement, physiquement, mais aussi émotionnellement. J’ai alors commencé à me sentir mieux. Je voyais une grande différence dans mon humeur. Je souhaitais avoir une longue carrière d’artiste et je voulais que mes œuvres aient un impact social. Et la santé mentale est un enjeu social important.

Parmi toutes les couleurs de l’installation, y en a-t-il une que vous préférez ou qui vous touche particulièrement?

Le turquoise est très réconfortant pour moi. C’est la couleur qui me parle le plus. Elle a une belle fréquence qui me rappelle l’eau, le calme. Elle apaise les battements du cœur. J’aime aussi le violet, qui représente la sagesse, l’illumination. C’est la couleur de la créativité. C’est une couleur somptueuse.

Que souhaitez-vous que l’on retire de cette installation?

Nous vivons actuellement une crise sans précédent. Les gens ont beaucoup perdu, moi comprise. Il y a tant de douleur, et plusieurs personnes ont perdu la vie. J’aimerais que cette œuvre soit la porte d’entrée vers une nouvelle année marquée par l’espoir. Je suis enceinte, et mon enfant, mon fils, naîtra dans quelques semaines. Il sera bientôt là et je serai mère pour la première fois. Cette œuvre est aussi un hommage à mon fils.

Suivez le CNA sur les réseaux sociaux pour voir des photos de l’installation artistique inspirante de Jacquie Comrie sur la Lanterne Kipnes et les écrans. La couleur affecte-t-elle votre bien-être? Y a-t-il une couleur qui vous parle personnellement?


Menu