Le parcours remarquable de Howard Shore, de Lighthouse à The Forest

Miloš Karadaglić © Photo : Andy Earl, Mercury Classics

La chance d’assister à des causeries à l’entracte et à des répétitions publiques compte parmi les nombreux privilèges offerts aux donateurs qui appuient la diffusion, la création et la transmission des savoirs dans les arts de la scène partout au Canada par l’entremise de la Fondation du Centre national des Arts.

Le 1er mai, les donateurs de la Fondation du CNA ont vécu une expérience unique en entendant la composition The Forest : concerto pour guitare et orchestre, du compositeur maintes fois primé Howard Shore, en répétition avant sa première mondiale le soir même.  

The Forest, une commande d’Alexander Shelley et de l’Orchestre du CNA écrite à l’intention du guitariste classique Miloš Karadaglić, a envoûté le public, les transportant dans la forêt près de la maison de Howard Shore ainsi que celle dans leurs imaginations. Une fois la répétition terminée, les donateurs de la Fondation du CNA ont été ravis d’entendre Howard Shore leur adresser la parole et répondre à leurs questions.

Shore a exprimé qu’il s’intéressait à la composition dès le début de sa carrière. Membre du groupe jazz fusion Lighthouse de 1969 à 1972, le jeune Shore jouait du saxophone alto. Toutefois, il a rapidement constaté qu’il préférait créer la musique plutôt qu’en jouer. Puisant son inspiration dans la nature, Shore est l’un des plus éminents compositeurs contemporains, dont les œuvres sont interprétées par les orchestres les plus prestigieux dans des salles de spectacle partout sur la planète, en plus de figurer dans certains des plus grands succès cinématographiques.     

Shore a raconté au public que lorsqu’il compose la trame sonore de films, tels que la célèbre trilogie du Seigneur des anneaux, et de créations inspirées d’œuvres littéraires, il laisse les images envahir son esprit et crée la musique en fonction de ce qu’il imagine. The Forest, par contre, est une « composition pure. » Shore a composé The Forest expressément pour le guitariste classique Miloš Karadaglić, dans le but d’exprimer la beauté de l’instrument. Shore a indiqué que lorsqu’il écrit pour des artistes, il les étudie attentivement avant d’entamer la composition, portant une attention particulière à la façon dont ils respirent et se comportent.

En réponse à une question du public, Shore a avoué qu’il ne joue pas de guitare. Comme peuvent en attester des millions d’amateurs de musique classique, de cinéphile et de donateurs du CNA qui ont vu naître une nouvelle composition, l’instrument que Shore maîtrise le mieux est sans aucun doute le crayon.

Nous remercions le commanditaire de nos répétitions publiques et avant-premières, Rob Marland, Royal LePage Performance Realty , qui rend possibles ces rencontres privilégiées à l’intention des donateurs de la Fondation du CNA.

 

Parcourir des sujets similaires

Menu