L’Orchestre de Hong Kong en visite au Canada

Yip Wing-sie, directrice musicale © Photo : Yvonne Chan
Hong Kong Sinfonietta
Tianwa Yang, violon © Photo : Friedrun Reinhold
Loo Sze-wang, sheng

Première présence au Canada de l’un des orchestres professionnels emblématiques de Hong Kong

J’ai entendu parler pour la première fois du Hong Kong Sinfonietta par le directeur musical de l’Orchestre du CNA, Pinchas Zukerman, qui relatait avec attachement son expérience avec cet ensemble, si loin de nous. En l’écoutant parler, j’ai voulu en apprendre plus sur cet orchestre, mais ce n’était pas chose facile car il ne s’était jamais produit au Canada.

Or voilà que la fin de semaine dernière, le Hong Kong Sinfonietta amorçait sa première tournée nord-américaine au Chan Centre de Vancouver. J’étais tout enthousiasmé en lisant la couverture du concert dans le Vancouver Sun. Du coup, j’ai décidé de me rendre en voiture, lundi prochain (8 octobre), à la Maison symphonique de Montréal pour assister au concert de clôture de cette tournée

Qui ne souhaiterait pas voir jouer cette formation que la critique européenne a saluée comme « un ensemble digne de figurer parmi les orchestres d’exception ». Les Canadiens ont enfin la chance d’entendre le meilleur de la musique orchestrale interprétée par une formation de Hong Kong. Le HK Sinfonietta interprète aussi bien de la musique classique occidentale que des œuvres chinoises pour orchestre, ce dernier répertoire s’inscrivant dans la vision rafraîchissante de la directrice musicale et chef de l’ensemble, Yip Wing-sie. Écoutez-la présenter la tournée de l’orchestre sur YouTube.

Yip a su s’entourer, pour cette tournée, d’une jeune soliste de talent dynamique : l’étoile montante du violon Tianwa Yang, enfant prodige dont le Washington Post a loué « les pizzicatti en feu » et « l’éclat contagieux ». Cette dernière est soliste dans le Concerto pour violon no 2 en sol mineur de Prokofiev. Tianwa parle de son rapport à Prokofiev et de sa collaboration avec le Hong Kong Sinfonietta sur YouTube.

Au programme de ce concert, on retrouve également la création d’une nouvelle œuvre dramatique de Chan Hing-yan (1963-…) pour sheng (harmonica chinois) et orchestre. La pièce, intitulée ’Twas the Thawing Wind, met en vedette Loo Sze-wang, interprète de sheng le plus en vue de sa génération. Le public pourra découvrir le son tout à fait particulier de cet instrument chinois accompagné par un orchestre de type occidental. Comme l’explique Yip, «… contrairement à d’autres instruments traditionnels chinois, le sheng s’accorde comme un instrument occidental, de sorte qu’il a une sonorité qui, tantôt se fond à celle de l’orchestre, tantôt s’en détache. »

Lundi soir, bien installé dans mon siège à la Maison symphonique, je vais vivre à coup sûr une expérience chargée d’exaltation et d’exotisme. Soyez des nôtres!

-    Christopher Deacon, directeur administratif de l’Orchestre du CNA

Hong Kong Sinfonietta (www.facebook.com/hongkongsinfonietta)
Lundi 8 octobre, 20 h, Maison symphonique de Montréal
Il reste des billets, à partir de 42 $ (10 $ pour les étudiants)
Lisez l’article du Vancouver Sun
 


Menu