Cinq minutes avec Karoly Sziladi : Entretien avec l’un des membres fondateurs de l’Orchestre du CNA

© Photo : Fernand Leclair Centre national des Arts c1979

Le violoniste Karoly Sziladi fait partie de l’Orchestre du CNA depuis le tout premier concert de l’ensemble, en octobre 1969. Au moment où l’Orchestre se prépare pour la tournée en l’honneur son 50e anniversaire, qui le mènera dans sept villes d’Europe en mai, nous avons demandé à M. Sziladi pourquoi les tournées sont si importantes, et ce qui suscite le plus son enthousiasme dans cette tournée historique.  

Q : Vous avez accompagné l’Orchestre du CNA en tournée à maintes reprises au fil des ans. Y a-t-il des moments qui demeurent gravés dans votre mémoire?

R : Je me rappelle tout particulièrement de notre première tournée importante en 1973; d’une durée de cinq semaines, elle nous a permis de visiter la Pologne, la Russie, l’Angleterre, la France et l’Italie. Par ailleurs, nos visites annuelles à Carnegie Hall, à New York, sont toujours mémorables. Je garde aussi d’excellents souvenirs de nos nombreux passages dans l’Est et l’Ouest du Canada.

Q : En tant que musicien, qu’est-ce qui suscite le plus votre intérêt dans cette tournée européenne?

R : Nous interpréterons Réflexions sur la vie à Göteborg et j’ai hâte de voir quelle sera la réaction du public. C’est la première fois que nous présenterons cette œuvre toute canadienne à l’extérieur du pays. Dans l’ensemble, je souhaite voir des salles pleines pour chaque concert. Comme musicien, on aime jouer devant de grandes foules, offrir d’excellents concerts et recevoir des ovations.  

Q : Quelle est l’importance des tournées internationales pour l’Orchestre du CNA?

R : Il est essentiel, pour un orchestre comme le nôtre, d’être reconnu internationalement. Nous partons en tournée environ tous les deux ans afin de donner l’occasion à nos jeunes musiciens de faire valoir leurs talents sur la scène internationale; ils répètent depuis l’âge de cinq ans, et une tournée internationale représente l’apogée de tous leurs efforts.

Q : Pourquoi est-il important d’offrir de solides programmes d’éducation et de rayonnement dans la collectivité pendant une tournée?

R : La programmation éducative et de médiation culturelle éveille l’amour de la musique classique chez les jeunes générations. Malheureusement, en raison des technologies modernes, comme la télévision, les téléphones et les tablettes, l’assistance aux concerts de musique classique est en déclin. Nous devons partager nos expériences avec les jeunes, puisque ce sont nos musiciens et nos publics de demain.

Q : Quels remerciements aimeriez-vous adresser aux donateurs qui rendent les tournées possibles? 

R : Tous les membres de l’Orchestre du CNA leur sont éternellement reconnaissants. Sans leur appui, ces tournées ne pourraient simplement pas avoir lieu. Au départ, le gouvernement sentait une obligation de nous soutenir entièrement. Les temps ont changé, et aujourd’hui, nos généreux donateurs contribuent de manière significative à financer les tournées, les concerts jeunesse et famille et les programmes éducatifs.

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu