Promouvoir le changement et célébrer la diversité en musique classique

Betania Johnny, violon, Orchestre Chineke!
Membres de l’orchestre Chineke! © Eric Richmond

L’Orchestre Chineke! débute sa tournée canadienne à la Salle Southam le 16 mars. L’Orchestre, qui se produit pour la première fois au Canada, a été fondé en 2015 dans le but d’ouvrir des portes aux musiciennes et musiciens classiques noirs et d’origines ethniques diverses au Royaume-Uni et en Europe. 

Après son premier concert au Queen Elizabeth Hall de Londres en septembre 2015, l’Orchestre Chineke! a été nommé orchestre associé du Southbank Centre. Il s’est aussi souvent produit dans d’autres salles prestigieuses au Royaume-Uni et en Europe. De nombreuses organisations culturelles, comme la BBC, l’Association of British Orchestras, la Royal Philharmonic Society et le Arts Council England ont soutenu le Chineke! depuis sa création. 

La violoniste Betania Johnny partage son expérience en tant que membre de l’orchestre Chineke!

Q. : Pourquoi avez-vous décidé de vous joindre à l’Orchestre Chineke!? Parlez-nous de votre expérience.

Dès la création du Chineke! en 2015, on m’a invitée à me joindre à l’Orchestre Chineke! Junior. Je venais de commencer à étudier dans mon ancienne école secondaire, et cela m’enthousiasmait pour plusieurs raisons. D’abord, je savais que mon école secondaire n’était pas très diversifiée culturellement, alors c’était très important pour moi d’avoir accès à une communauté de gens qui comprenait mon expérience personnelle tout en partageant mon amour de la musique classique.

En 2020, je me rappelle avoir reçu mon premier courriel m’invitant à jouer avec l’Orchestre Chineke!. C’était la première fois que je jouais avec un orchestre professionnel. Je devais interpréter le Concerto pour violon en sol mineur de Samuel Coleridge-Taylor avec Elena Urioste, dans le cadre d’une séance d’enregistrement. Nous jouerons une œuvre de Samuel Coleridge-Taylor lors de la tournée. Alors le concert d’Ottawa, qui est le premier de notre tournée, sera très spécial pour moi. C’est un grand honneur de me remémorer le temps que j’ai passé jusqu’à maintenant avec l’Orchestre Chineke!.

Q. : Comment le Chineke! a changé votre vision du monde de la musique classique? 

Chineke! était la première, voire la seule organisation à me faire découvrir des compositrices et compositeurs sous-représentés issus de groupes marginalisés. Chineke! a totalement changé ma vision de la musique classique, c’est-à-dire qu’il m’a ouvert de nouveaux horizons dans ce domaine. Chineke! a su piquer ma curiosité au sujet de compositrices et compositeurs dont on ne parlait pas dans les institutions où j’ai étudié ou d’autres organisations auxquelles j’ai pris part. J’ai eu l’immense chance de jouer de grandes œuvres qui font maintenant partie de mes favorites, comme la Negro Folk Symphony de Dawson et Pulse de Brian Nabors.

Q. : L’Orchestre Chineke! collabore avec son projet frère, l’Orchestre Chineke! Junior, un orchestre composé de jeunes musiciennes et musiciens noirs et d’origines ethniques diverses de 11 à 22 ans. Participez-vous à ce programme? Comment fonctionne-t-il? 

J’ai été membre de l’Orchestre Chineke! Junior de 2015 jusqu’à la première tournée estivale européenne de l’ensemble en 2022. Nous répétions pendant quelques jours, à certains moments de l’année, et donnions des concerts à la Clore Ballroom du Southbank Centre. Nous avons entre autres offert des concerts où de jeunes enfants (et leurs parents) avaient la chance de s’asseoir à côté des membres de l’orchestre et de tout voir de très près. C’était vraiment formidable parce que ces enfants pouvaient s’imaginer faire partie d’un orchestre comme le Chineke! Juniors un jour. Concernant la tournée estivale de l’Orchestre Chineke! Junior, nous avons eu l’occasion de jouer au Konzerthaus de Berlin, au Concertgebouw d’Amsterdam et au Festival de Lucerne. Ce fut formidable de se produire dans des lieux qui étaient étrangers à la plupart d’entre nous, voire à tout l’orchestre. 

Q. : Le concert du 16 mars de l’Orchestre Chineke! au CNA marque le coup d’envoi de votre tournée. Parlez-nous du programme. À quoi peut s’attendre le public?  

Le programme du concert du 16 mars comprend les œuvres suivantes :  Othello Suite, de Samuel Coleridge-Taylor; Callaloo pour piano et orchestre, de Stewart Goodyear; et la Symphonie n˚ 1 en mi mineur de Florence B. Price.

Les concerts de Chineke! proposent toujours un programme varié et apportent, en ce sens, une bouffée d’air frais. La plupart des concerts mettent au programme les œuvres les plus célèbres du répertoire classique, mais Chineke! s’efforce d’inclure les œuvres des compositrices et compositeurs sous-représentés. Avis au public, la programmation de Chineke! ne connaît aucune limite! Nous avons interprété des concertos pour percussions, violon, tuba, quintette à vent et plus encore! Le public de Chineke! doit toujours s’attendre à découvrir de nouveaux compositeurs et compositrices, ou de nouvelles œuvres, qui le passionneront. En plus d’être captivants et divertissants, les concerts de Chineke! sont aussi très instructifs pour les auditoires. 


Événements connexes