Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 22 octobre 2021.

Ogre

La Tortue Noire et Théâtre La Rubrique, Québec

Quoi de plus engraissant pour un égo qu’une caméra de télévision ? Ne suffit-il pas d’être en direct pour ressentir l’urgente sensation d’avoir quelque chose à dire ? Mais que peut bien avoir à dire l’homme télévisé ? Les ogres gonflent et enflent comme autrefois mais, de nos jours, c’est de vide dont ils sont pleins. Et du vide, il y en a de plus en plus. La pièce de Larry Tremblay, écrite avant le phénomène de la téléréalité, l’annonçait déjà avec une virulence peu commune.

Mot du metteur en scène et directeur artistique de la Tortue Noire, Dany Lefrancois

J’ai découvert le texte Ogre de Larry Tremblay en 1996, alors qu’il avait été mis en lecture par Benoît Lagrandeur et lu par l’acteur Denis Leclerc. L’imaginaire du jeune adolescent que j’étais fût marqué à jamais.

Aujourd’hui, j’ai l’honneur de revisiter ce monologue, accompagné d’une équipe extraordinaire de créateurs, avec le médium de la marionnette, cet art de la manipulation par excellence qui permet d’incarner sur scène les forces profondes et habituellement invisibles qui animent les êtres humains.

Je salue le Théâtre La Rubrique qui s’associe à notre compagnie afin de remettre sur les planches cette œuvre puissante et lucide de la dramaturgie contemporaine québécoise. Je remercie chaleureusement : mes collègues de La Tortue Noire qui sont aussi mes complices artistiques ; l’auteur qui nous prête sa nécessaire parole ; les artistes qui affrontent la taille de nos défis de création ; les acteurs qui se dévouent corps et âmes à faire vivre ce personnage égocentrique. Ogre se définit dans le regard des autres et préfère le mensonge à la vérité. Il se croit le centre de l’univers. Ogre est, pour moi, un troublant reflet de nos travers les plus humains.

Mot du directeur artistique du théâtre La Rubrique, Benoit Lagrandeur

Quel plaisir de retrouver ce personnage hors-normes plus de 20 ans après en avoir dirigé une lecture publique au Côté-Cour. Il y a certainement du Ubu dans ce monstrueux personnage et, j’aime les monstres, mais uniquement au théâtre.

C’est bien connu, les monstres sont des maîtres, plus ou moins habiles d’ailleurs, dans l’art de la manipulation. Couplez un égo surdimensionné au principe de téléréalité, l’enflure prend alors des proportions phénoménales. Personnifier cet ogre à l’aide d’une marionnette géante, nous renvoie immédiatement à l’image qu’il se fait de son entourage, à l’idée qu’il se fait de son importance, ce qui le rend encore plus pathétique.

J’aimerais saluer chaleureusement tous les artistes et artisans de cet intrigant théâtre d’acteur et de marionnette ainsi que cette collaboration avec La Tortue Noire.

Il ne nous reste plus qu’à répondre à la question suivante : qui est véritablement manipulé dans cette histoire ?


Crédits

Équipe de La TORTUE NOIRE

Directrice générale et créatrice : Sara Moisan 
Directeur artistique et créateur : Dany Lefrançois 
Adjointe à la direction : Valérie Essiambre 
Directrice générale intérimaire : Marilyne Renaud 
Administration : Sara Moisan 
Communications : Valérie Essiambre et Dany Lefrançois 
Agente européenne : Laure Taar - La Locomotive des arts

Site webFacebook 

Équipe du Théâtre La RUBRIQUE 

Codirecteur général et directeur artistique : Benoît Lagrandeur 
Codirectrice générale et directrice de production : Aimie Tremblay 
Directrice de l’administration :  Aude Gauthier-Martel 
Directeur communications-Marketing : Philippe Joncas 
Responsable de la médiation culturelle et du développement des publics : Marilou Guay Deschênes 
Adjointe administrative : Louise Duchesne

Site web | Facebook

Menu