Peggy Baker Dance Projects

who we are in the dark

C’est pour moi un privilège d’accueillir à Ottawa des artistes talentueux et inventifs du monde de la danse qui s’inspirent de sources variées et embrassent toute une gamme de styles différents. Nous sommes constamment à l’affût des compagnies les plus brillantes et innovantes pour les présenter à notre public si réceptif et enthousiaste. Nous vous invitons à explorer l’inconnu et le familier dans ce voyage extraordinaire au cœur de la vie en mouvement!

Peggy Baker figure parmi les artistes de danse les plus réputés au Canada, et c’est un plaisir de l’accueillir de nouveau au CNA. Sa curiosité insatiable et sa volonté d’explorer le monde à travers la danse ont donné vie à de nombreuses créations remarquables, dont plusieurs ont gagné nos scènes au fil des ans. Sa troupe a attiré mon attention dès notre première rencontre, par son approche symbiotique de la musique, mais aussi par son désir de sonder l’obscurité et les idées universelles qui l’entourent. Je suis ravie d’appuyer cette création par l’entremise de Danse CNA et en association avec le Fonds national de création. Danse CNA est fière de vous présenter ces prestations en territoire traditionnel non cédé de la Nation algonquine, en qui nous reconnaissons avec gratitude une gardienne du passé, du présent et de l’avenir de ces terres. Bon spectacle!

Mot de la chorégraphe

En 2015, la violoniste Sarah Neufeld et moi avons créé fractured black – un bref et intense duo qui s’ouvrait sur les paroles « who we are in the dark » (littéralement : « qui nous sommes dans l’obscurité »). Avides de poursuivre notre collaboration, nous nous sommes concentrées sur ces mots et en avons fait le point de départ d’une nouvelle œuvre qui se penche sur l’attrait de l’obscurité nocturne, l’intimité, la sexualité, l’inconscient; les ténèbres rampantes de l’insécurité et de la malveillance; la pénombre déroutante de la perplexité, des secrets, de l’inconnu; l’effroyable noirceur de la cruauté, de la souffrance, de l’affliction; l’ombre rassurante et consolatrice de la contemplation. 

J’ai travaillé à partir du texte comme source principale d’invention du mouvement. Les mots de Rainer Maria Rilke, Sylvia Plath, Jean Genet, Jeanette Winterson, Pablo Neruda, Henri Michaux et Roger Greenwald s’inscrivent au cœur même de la chorégraphie. Cette œuvre est le fruit d’une collaboration entre des artistes remarquables qui œuvrent avec pour matériaux le mouvement, le son, la lumière, les projections d’images, les pigments et les tissus. L’apport des danseurs a été essentiel, et chacun d’eux a laissé sur l’œuvre une empreinte indélébile.

Je connaissais le travail de John Heward depuis les années 1980, et l’idée d’intégrer un groupe de ses toiles à la mise en scène m’a frappée comme un coup de tonnerre. C’est la première fois que des images de John apparaissent sur scène, et je prends très à cœur la confiance qu’il m’a accordée. La mort de John Heward, survenue le 6 novembre 2018, nous a tous bouleversés, et c’est un deuil que nous partageons avec sa famille, ses amis et ses collègues. Cette production est dédiée à sa mémoire.

Soutiens

Le partenaire de saison de Peggy Baker Dance Projects est BMO Groupe financier. Nous tenons aussi à souligner la contribution de nos partenaires de financement : le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de l’Ontario. Nous remercions aussi de son soutien l'École nationale de ballet du Canada, pour laquelle Peggy Baker Dance Projects est actuellement compagnie en résidence.

who we are in the dark est une coproduction du Fonds de création du réseau CanDanse, de Danse Danse, du Centre national des Arts, du Centre des arts de Banff et de Fall for Dance North, en partenariat avec Canadian Stage et avec l’appui du Conseil des arts du Canada. Cette œuvre a été développée avec l’appui du Fonds national de création du Centre national des Arts.

Nous remercions le Conseil des arts du Canada pour son soutien.

Notre travail n’est rendu possible que grâce au généreux appui de nos donateurs et partenaires. Nous remercions chaleureusement les particuliers et les organisations remarquables qui nous permettent de poursuivre notre œuvre.

Nous remercions tout particulièrement Barbara Frum, Ilter Ibrahimof, Matthew Jocelyn, Sylvia Safdie et tous les donateurs sans qui cette production n’aurait pu voir le jour. 

Principaux souscripteurs : Anonyme, Martha Burns, Lynda Hamilton, Jerry et Joan Lozinski, James et Sandra Pitblado, The McLean Foundation, The McLean Smits Family Foundation, Murray et Rean Smith. 

Souscripteurs de soutien : Faye Cohen et Stacey Hersh, Robert Sirman et la Fondation Metcalf, Norma Smith. 

Soutiens de la compagnie : Roger Greenwald, Zella Wolofsky et Douglas Wright. 

Donateurs : Cheryl Belkin Epstein, Richard Beninger, Rachel Cameron, Patrick Cardarelli, Judith Davidson, Kevin Garland, Eileen Farrow, Susan Farrow, Yvonne et David Fleck, Rina Fraticelli, Sally Hanon et Howard Barton, Wando Ho, Stephanie Hutchison, Sheena MacDonald, Susan Macpherson et Robert Steiner, Tess McLean, Blake Murray et Nancy Riley, Serena Richardson et Kurt Weinheimer, William A. Scott et Yvonne Iten-Scott, Marianne Teminski, Richard Teminski, Sara et Graeme Thomson, Margaret Torrance, Kathleen Ward, Devon et Gary Wolfe.

Menu