Royal Winnipeg Ballet du Canada

Vespers

C’est pour moi un privilège d’accueillir à Ottawa des artistes talentueux et inventifs du monde de la danse qui s’inspirent de sources variées et embrassent toute une gamme de styles différents. Nous sommes constamment à l’affût des compagnies les plus brillantes et innovantes pour les présenter à notre public si réceptif et enthousiaste. Nous vous invitons à explorer l’inconnu et le familier dans ce voyage extraordinaire au cœur de la vie en mouvement!

L’élaboration d’un nouveau ballet représente une tâche colossale et j’applaudis le Royal Winnipeg Ballet d’avoir entrepris ce vaste chantier créatif. James Kudelka est incontestablement l’un des chorégraphes les plus importants de notre pays; sa nouvelle création, ambitieuse et dramatique, saura vous émouvoir avec la musique des Vêpres de Monteverdi et la délicieuse Evelyn Hart dans un rôle taillé sur mesure pour elle. 
 

QUELQUES FAITS INTÉRESSANTS : 

Vespers est le dix-huitième ballet intégral commandé par le Royal Winnipeg Ballet au cours des vingt dernières années.

James Kudelka s’est inspiré des sons d’animaux qu’il a détecter dans la musique de Monteverdi afin de créer les personnages d’animaux. 

James Kudelka et Evelyn Hart ont étudié en même temps à l'École nationale de ballet en 1973.

Le Royal Winnipeg Ballet du Canada est heureux de vous accueillir à cette représentation de Vespers, la plus récente création de James Kudelka, basée sur la musique des Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi.

Avec Vespers, James Kudelka démontre son habileté à associer des ambiances dramatiques à la technique du ballet classique, aux styles contemporains et à des perspectives sur les relations humaines, la nature et le monde spirituel.

La sublime partition de Monteverdi est jouée par le Studio de musique ancienne de Montréal, accompagné par l’Orchestre du Centre national des Arts. Vespers fourmille de personnages forts, de couleurs et de textures évoquant toute la richesse d’un tableau de la Renaissance. Nous sommes ravis de revoir Evelyn Hart sur scène avec le Royal Winnipeg Ballet dans un rôle conçu pour elle.


À propos du Royal Winnipeg Ballet

Le Royal Winnipeg Ballet (RWB) du Canada se distingue par sa polyvalence, son excellence technique et son style captivant, qui lui valent d’être apprécié autant par la critique que par le public. 

Fondé en 1939 par Gweneth Lloyd et Betty Farrally, le RWB a le double privilège d’être la première compagnie de ballet du Canada et la doyenne des compagnies toujours en activité en Amérique du Nord. En 1953, il a reçu son titre royal, le premier accordé sous le règne de la reine Elizabeth II.

En 1958, Arnold Spohr en est devenu le directeur artistique. Sous sa conduite, la compagnie s’est développée et a pris sa place parmi les ensembles réputés sur la scène internationale. Afin de poursuivre son développement, elle a créé en 1970 une école professionnelle placée sous la direction de David Moroni. Aujourd’hui, les deux tiers des danseurs de la compagnie sont diplômés de l’école du RWB. Le 7 mars 1996, André Lewis a été nommé directeur artistique de la troupe, poste qu’il occupe toujours.

Le RWB a commencé à présenter des tournées au Canada en 1945 et a effectué sa première tournée américaine en 1954. Le RWB compte 25 danseurs et danseuses, une équipe de production petite mais efficace, et une semi-remorque pour assurer le transport d’environ 55 000 livres d’équipement. Lorsqu’elle présente des ballets intégraux, la compagnie se déplace avec deux semi‑remorques et une troupe élargie. 

Le RWB s’est produit aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe, au Moyen‑Orient, en Russie, au Japon, en Asie, au Mexique et dans toutes les provinces du Canada. 

Tout au long de son histoire, le RWB a été à l’avant-garde dans le milieu de la danse, innovant dans de nombreux domaines : dans les années 1940, il a inventé la notion de festival de ballet régional; il a été la première troupe occidentale à se produire à Cuba après la révolution; il a obtenu des médailles d’or au Festival international de ballet de Paris en 1968; et a été, la même année, la première compagnie canadienne à se rendre en tournée en Russie et en Tchécoslovaquie. 

Cette année, la compagnie souligne sa 79e saison avec The Handmaids Tale, Roméo et Juliette, et Le Magicien dOz en première canadienne.

Synopsis

« Le premier livre donné à l’homme à la Création est le Livre de la Nature. Dans cet ouvrage, toutes les choses créées sont comme les lettres de l’alphabet; elles peuvent être combinées pour former des mots et des phrases, enseignant à l’homme des vérités sur Dieu et sur lui-même. Après la Chute, toutefois, l’homme perdit la clé du Livre de la Nature et sa capacité à en comprendre le sens. Néanmoins, ce livre appartient toujours à tous. »

— Extrait de la préface à la traduction anglaise de « l’Apologie de Raymond Sebond » de Michel de Montaigne.*
 

Partie I

Vespers s’ouvre sur un monde mythologique où l’Humain et la Nature vivent dans une communion faite de respect et de tolérance mutuels. Le rite, l’amour, le sexe et la mort y ont leur place, mais au cœur de ce monde règnent l’harmonie et la joie d’exister et de s’associer. 
 

Partie II

Vespers prend une tournure plus narrative et se transporte dans un cadre contemporain, « après la Chute », où la Nature et l’Humain existent séparément; la communauté de la première partie est maintenant divisée en deux mondes distincts. Mais pour le personnage d’Everywoman, dont la sagesse dépasse les connaissances, la Nature, qui lui avait d’abord semblé chaotique, devient un élément essentiel de sa force vitale, et le point de départ d’une passionnante exploration du monde et d’une véritable communion avec lui. 

* de Montaigne, Michael. An Apology for Raymond Sebond. Toronto, Penguin Books Canada, 1987.

Claudio Monteverdi, musique

Claudio Monteverdi était un compositeur, gambiste et chanteur italien. Son œuvre, souvent qualifiée de révolutionnaire, marque la transition entre la musique de la Renaissance et celle de l’ère baroque. On lui doit l’élaboration de deux styles de composition distincts : la nouvelle technique de la basse continue, caractéristique de l’ère baroque, et la polyphonie, héritée de la Renaissance. Célèbre de son vivant, il est l’auteur d’un des tout premiers opéras, L’Orfeo, encore présenté régulièrement de nos jours. Peut‑être pour faire étalage de ses diverses aptitudes de compositeur, Monteverdi a écrit en 1610 une musique pour la liturgie des vêpres mariales, dans un style moderne susceptible de plaire aux autorités de la basilique Saint‑Marc de Venise. Les Vêpres exploitent les possibilités d’expression dramatique et de timbres offertes par le style moderne, dans une œuvre foisonnante et passionnante qui se prête admirablement aux effets spéciaux dont pouvaient disposer les musiciens dans l’enceinte grandiose de la basilique Saint‑Marc.


Menu