Sur invitation seulement : Danse, Confédération et Réconciliation

Cet événement est passé

Sur invitation seulement : Danse, Confédération et Réconciliation met en contexte la danse pré-Confédération au Canada dans les années 1860 à la fois pour les sujets coloniaux et les peuples autochtones. L’exposition jette ainsi un éclairage sur la place de la danse dans ces deux sociétés en tant qu’activité sociale ou sacrée.

Coorganisée par l’érudit de la danse et chorégraphe Troy Emery Twigg et le directeur des collections et de la recherche de la Dance Collection Danse, Amy Bowring, l’exposition se penche sur les histoires oubliées dans notre conception générale de la Confédération. Par exemple, les femmes ont joué un rôle essentiel dans le réseautage qui avait lieu pendant les bals sociaux lors des conférences de 1864 ayant ultimement mené à la Confédération. De la même façon, les danses cérémoniales autochtones étaient clairement considérées subversives, au point où le nouveau gouvernement canadien a jugé nécessaire de les bannir. Entrées dans la clandestinité, les danses autochtones ont continué à exister, mais l’interdiction a été maintenue jusqu’en 1951.

Une composante finale de l’exposition résumera la place de la danse théâtrale au Canada et la vitalité des danseurs autochtones qui ont amené leur art des sphères sociales et sacrées jusque sur la scène.

|

Sur invitation seulement : Danse, Confédération et Réconciliation est un projet de Dance Collection Danse, avec le soutien du Festival Danse Canada et de la Scène Canada.


Artistes

  • Érudit de la danse et chorégraphe Troy Emery Twigg
  • Directeur des collections et de la recherche de la Dance Collection Danse Amy Bowring
Menu